AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Maintenant et à jamais. [ft. MORI Ryosuke]
 :: Suicide Circus :: Caravanes

Mori Tadashi

PC : 4

avatar
Puppeteer
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t59-mori-tadashi-akai-it
Dim 18 Mar - 14:18
Maintenant et à jamais
Ft. Mori Ryosuke



Tadashi observa le maître du cirque qui lui disait ce qu'il avait à savoir sur cet endroit étrange. Une sorte de morgue géante pour les délinquants et les mauvaises âme. Une errance éternelle peut-être est-ce leur punition... Bon jusque là il avait le concept mais il y avait bien un moyen de quitter cet endroit non ? Sans doute et il trouverait coûte que coûte, il n'avait pas fini son long voyage. Il lui faut continuer à tout prix. Hide lui fit tout de même un sourire énigmatique qui l'agaça un peu quelque part. Avoir toutes les informations est primordiale pour le mécanicien. Ce dernier s'énerva un peu en lui disant qu'il avait accepté d'être mécano dans cet enfer pour purger sa peine pas besoin de lui faire ce sourire. Il lui fit sentir qu'il avait encore une chose à savoir et il ignorait encore tout. Le maître du cirque continua de le fixer avec ce satané sourire et croisa les bras la tête penchée sur le côté comme s'il l'admirait et réfléchissait en même temps avant de prendre la parole avec calme et un air un peu espiègle. Il lui précisa qu'il le savait et que c'était à lui de lui donner une information et non pas l'inverse, donc avant d'agir et de prétendre tout savoir il faut d'abord apprendre et questionner.

Le nouveau soupira en serrant les dents. Le pire est qu'il n'a pas tort le bougre mais Tadashi ne veut pas admettre qu'il a tort... Il s'adressa donc à Hide avec un langage familier lui demandant de lui dire ce qu'il avait à dire et rapidement. Hide toujours avec calme fit un signe négatif de la tête avant de lui indiqué qu'il n'y avait rien à dire juste à le suivre après il aurait ce qu'il veut et pourra errer dans le cirque comme bon lui semble et travaillé dans le calme s'il le souhaite. Le ténébreux fronça les sourcils les bras croisés et lâcha un grognement agacé. Il accepta mais précisa rapidement qu'après il irait se poser et que personne ne devait le déranger... Joker le lui promis avec un sourire et partit de manière énigmatique mais sûre vers le grand chapiteau. Tadashi soupira et suivit le maître des lieux jusque sous le chapiteau. À l'intérieur des artistes s’entraînaient déjà avec concentration. Hide se tourna vers Tadashi avec un sourire. Mais avant qu'il n'ait pu insulter le maître du cirque sur l'inutilité de ce déplacement ses yeux s'arrêtèrent sur une petite tête brune juste derrière Joker... Non impossible. Des larmes montèrent aux yeux de Tadashi, ce n'était pas un rêve c'est bien son petit frère ? Son voyage est fini en fin de compte ? Sa route s'arrête peut-être ici... Errer pour l'éternité ne le dérange pas si c'est avec son frère, son ange, son Ryosuke. Avait-il atteint le paradis en réalité ?

Hide l'observa et son sourire s'élargit face à son expression surprise, émerveillé et plus qu'ému... La joie intense se lisait dans ses yeux et ses poings serré l'énervement d'être si faible. Il avait atteint son but, si rapidement... Le maître du cirque lui demanda s'il voyait, c'était important et il y a des choses qui peuvent tout effacé même l'enfer et le transformer en paradis. Ryosuke toujours sa poupée avec lui était en train d'effectuer un numéro dangereux et s’apprêtait à avaler un katana entier. La peur de sa tentative de suicide resurgit et le plus grand voulu l'arrêter met un bras lui barra la route, celui du maître du cirque qui lui ordonna avec calme de regarder. Puppeteer resta sur le qui vive mais regarda la scène alors que le bras d'Hide se baissait avec calme. Il vit son frère réaliser le numéro avec brillo lui en mettant plein les yeux. Tadashi était ému de le voir si grand et si beau et de le voir réussir une chose pareil l'impressionnait fortement. La voix du maître du cirque résonna en fond lui disant qu'ici Ryosuke avait trouvé sa place, il était discret mais toujours calme et gentil. Il réussissait de jour en jour à surprendre ici. Mais il lui manquait toujours quelque chose... Il n'avait de cesse de lui parler de son frère quand il tentait une approche.

Rien à faire il ne se sentait pas chez lui malgré les efforts fournit pour l’intégrer. Aujourd'hui si Tadashi le voulait bien ils rentreraient à la maison tous les deux pour enfin trouver une famille qui les acceptait pleinement. Le plus grand tourna la tête les yeux interrogateurs et brillants vers le maître du cirque qui l'observait les bras croisés avec un sourire. Le mécanicien se mordit la lèvre et hocha la tête. Il avait comprit le message, en échange de leur fidélité il leur offrait tout ce qu'ils désiraient en l'occurrence être ensemble jusqu'au bout sans être dérangé. Hide lui répondit par un sourire et se tourna vers Ryosuke. Il l'appela alors avec une voix douce mais grave et qui porte. Il lui demanda de venir voir qui venait s'occuper de lui enfin. Pupeteer fixa son frère et lui tendit ses bras attendant qu'il vienne de nouveau se réfugier dedans. « Oh enfin ! Ryosuke, tu m'as tellement manqué mon petit frère. » Lui dit Tadashi avec émotion avant de lui prendre le visage entre ses mains. « ]Je te lâche plus comprit ? Ça fait trop longtemps que je te cherche. » Lui dit son frère avant d'embrasser son front avec douceur. Tadashi tourna les yeux vers Hide qui observait ses retrouvailles avec émotion.

Tadashi le remercia doucement. Hide fit un hochement de tête lent et leur confia qu'ils pouvaient tous deux rejoindre la caravane qu'ils partageaient désormais tous les deux. Leur dit-il en posant les yeux autour d'eux. Il est vrai qu'ici c'était très agité. Le maître du cirque leur accorda leur journée ensemble et leur dit qu'ils les laissaient maintenant profiter. Tadashi hocha la tête et prit la main de son petit frère avec douceur mais en serrant un peu pour ne plus jamais le lâcher. Le rockeur sourit en voyant la poupée dans les bras de son petit frère. Il le laissa les guider vers leur désormais caravane commune et dès que la porte fut franchit il le reprit immédiatement contre lui la main derrière sa tête. « Plus jamais on ne se sépare c'est moi qui te le dis... Dis moi mon ange tout vas bien raconte moi ce qui t'es arrivé.» Lui demanda t-il en lui prenant le visage le regardant dans les yeux. Ils étaient comme connectés et même dans la mort cela ne changé pas. Le plus grand caressa doucement les joues de Ryosuke. Finalement, ils avaient trouvé leur paradis et désormais plus question qu'ils se séparent. C'est terminé, c'est la fin du voyage pour Tadashi qui avait enfin achever sa mission, il veille sur son petit frère et il compte bien en profiter et reposer en paix à ses côtés pour l'éternité...

Mori Ryosuke

PC : 2

avatar
Voodoo Doll
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t30-mori-ryosuke-friends
Dim 18 Mar - 18:17
Maintenant et à jamais
Ft. Mori Tadashi



Depuis son réveil Ryosuke ne se sentait pas dans son assiette … Il ne se souvient même pas si durant son existence il avait été en réalité … Les seuls moments agréables dans ses souvenirs c’était avec son frère … En dehors de ça la vie lui a toujours parut morose et sans le moindre intérêt, alors la mort c’était pas mieux … Pourtant depuis son arrivée les gens font des efforts pour ne pas heurter sa sensibilité, le maître du cirque s’est montré particulièrement accueillant avec lui, mais cela ne suffisait pas, c’est son frère qu’il voulait, rien d’autre … Comme à son habitude le jeune homme se dirigea vers le chapiteau, répétant inlassablement les même gestes, cette boucle sans fin commençait sincèrement à le plonger dans la noirceur des abysses bien plus que par le passé … Lui qui pensait que mourir serait la meilleure solution pour retrouver son frère, il s’était trompé … Prenant un tas de katanas dans ses petits bras et allant les poser dans un coin du chapiteau, il observa les autres artistes répéter leur numéro … Son regard se leva vers l’ange qui effectuait son numéro de funambule sur ce fil comme chaque matin, ce gars qui répétait son numéro de magie ou encore le petit marrant qui essayait de faire rire un publique inexistant … Tout était toujours comme d’habitude à l’exception de l’air … Il avait l’impression que quelque chose se tramait comme quand quelque chose se produit dans ce monde désolé …

Ryosuke ignora ce message des cieux et après un soupir las commença son entraînement. Prenant un des katanas sur la pile qui se trouvait près de lui, il mit un temps à en examiner la lame pour voir s’y refléter son visage toujours aussi sombre et dissimuler par une mèche noire. La texture de la lame dans sa main lui rappelait de mauvais souvenir de sa vie passée, son frère lui disait toujours de ne plus s’approcher d’objets dangereux … Qu’avait-il fait en prenant le numéro de fakir ? Peut-être un semblant de vengeance contre la vie et la mort qui l’on à tout jamais séparé de sa moitié … Une partie de son visage se reflétait dans la lame tranchante de l’arme qu’il tenait toujours dans les mains comme s’il lui manquait une partie, il n’était pas complet … Ryosuke se donna une bonne claque mentale pour commencer ses répétitions au risque de ne pas pouvoir assurer le spectacle ce soir … D’une main assuré il recula l’arme pour la mettre en face de lui, la pointe directement orientée vers son visage, fixant ce côté particulièrement dangereux avec un certain pardon pour tout ce qu’il a enduré dans sa vie. Entrouvrant la bouche il avança la lame vers cette dernière et commença à engloutir la partie en fer du katana avec une aisance impressionnante mais aussi une grande prudence. Restant concentré sur ce qu’il faisait le jeune ferma les yeux ayant une pensée pour ce que lui avait un jour dis son frère après la gifle qui lui avait donné ce jour-là. Il s’excusa intérieurement une nouvelle fois, regrettant parfois d’avoir choisis ce numéro au cirque …

Après quelques secondes qui lui parurent bien longue, il retira la lame de sa bouche, cette dernière étant parfaitement sèche et sans la moindre trace de sang. Il n’avait pas foiré son premier coup, il espérait que les autres se passent tout aussi bien. Il répéta cela une dizaine de fois avec une dizaine d’épée différente puis mit fin à son entraînement. Une pause est importante entre chaque session et Ryosuke n’avait pas à se les imposer, il le faisait de lui-même. Il attrapa sa poupée par le bras et s’assit dans le sable au centre du chapiteau, regardant le visage décrépit de son jouet qu’il garde depuis tout ce temps. L’envie de pleurer en repensant à son frère était forte mais il s’en empêcha en trouvant du réconfort sur le visage figé de sa poupée … Pinçant ses lèvres machinalement il la resserra contre son cœur agrippant ses cheveux en crin de cheval tout aussi noirs que les siens, se raccrochant à cela comme si c’était son dernier rempart avant la chute … Gardant les yeux fermés il songeait à la suite, se demandant où pouvait-il être depuis tout ce temps ? Est-ce qu’il avait été envoyé dans une autre dimension ou tout de suite au paradis ? Il le méritait, son frère était un ange et il aurait parfaitement sa place au ciel à l’heure qu’il est …

C’est alors que la douce voix d’Hide le sortit de ses pensées lui faisant rouvrir les yeux d’un seul coup. Tournant le visage vers la source de la voix il vit en premier lieu le maître du cirque qui lui indiqua que quelqu’un voulait le voir. C’est lorsqu’il se décala qu’il croisa le regard de son frère. Il ne pouvait pas croire ce qui était en train d’arriver … Sa bouche s’entrouvrit d’incompréhension et ses yeux s’emplirent peu à peu de larme tandis que son cœur bondit dans sa poitrine sonnant comme un chant d’espoir. Il éclata un sanglot qui ne contrôla pas et plaqua sa main contre sa bouche n’arrivant pas à réaliser que l’être le plus cher se tenait là, en face de lui … Sans prendre le temps de réfléchir s’il s’agissait d’un rêve ou de la réalité, le brun se redressa rapidement manquant de perdre l’équilibre et lâchant sa poupée dans la précipitation. Il courut à toute allure en direction de son aîné qui lui tendait les bras comme dans ses souvenirs … Ryosuke courrait aussi vite qu’il le pouvait mais il avait la nette impression que les secondes passaient au ralentis … Il finit par atteindre le creux des bras de son grand frère laissant ses sanglots éclatés au creux de son cou. Refermant ses bras autour du cou de sa moitié il laissa aller ses larmes de joie de le revoir … Sentir enfin à nouveau sa chaleur, son odeur, l’apaisait. Son cœur battait si fort qu’il avait de nouveau l’impression de se sentir vivant. "Oh enfin ! Ryosuke, tu m'as tellement manqué mon petit frère."

Ayano du haut de son fil avait arrêté son numéro pour s’asseoir en hauteur et regarder la scène de là-haut les deux mains plaquer sur sa bouche et les larmes aux yeux de ses retrouvailles touchantes. Tous semblaient avoir arrêté leur activité pour regarder cette scène émouvante leur faisant retrouver espoir peu à peu. Les miracles existent et la lumière s’ouvrira pour eux aussi, ils en sont persuadé, cette image en est la preuve même … Ryosuke recula son visage pour pouvoir de nouveau plongé ses yeux brillant de larme dans ceux de son frère. "Je te lâche plus comprit ? Ça fait trop longtemps que je te cherche." Le plus jeune ferma les yeux en sentant le baiser de son frère sur son front et posa ses mains sur celles de son aîné posées de chaque côté de son visage.

« Tadashi … » L’appela le plus jeune d’une voix tremblante à causes des sanglots qui ne voulaient pas cessés. Collant son front contre celui de son frère il resserra ses bras autour de sa taille pour se blottir contre lui. « Tu m’as manqué … »

Le maître du cirque les invita à rejoindre la caravane qu’ils partageraient ensemble désormais leur laissant ainsi un peu d’intimité pour se retrouver. Rapidement le plus jeune alla récupérer sa poupée qu’il avait presque jetée dans le sable il y a quelques instants et attrapa le bras de son frère pour l’emmener à l’extérieur du chapiteau. Il voulait maintenant passer du temps en seul à seul avec son aîné à peine retrouvé. Cela faisait tellement longtemps qu’il espérait le revoir, tellement de temps qu’ils s’étaient perdus de vue … Il n’arrivait pas à décrire l’émotion présente en lui maintenant qu’il avait enfin réussit à retrouver la personne qui compte le plus dans son cœur. Ils ne tardèrent pas à entrer dans leur nouveau chez eux et à peine le plus grand reprit son visage que le plus jeune se remit à pleurer n’arrivant pas à croire qu’ils allaient enfin pouvoir être réunit, comme avant. "Plus jamais on ne se sépare c'est moi qui te le dis... Dis moi mon ange tout vas bien raconte moi ce qui t'es arrivé."

« Je me sentais perdu sans toi Tadashi, oh tu m’as tant manqué ! » Avoua le plus jeune en se blottissant une nouvelle fois dans ses bras, ses épaules secouées par des sanglots incontrôlables. « J’espérais te revoir ici, c’était le seul moyen de te retrouver, je refusais de continuer à vivre en sachant que tu n’étais plus là … » Il ne voulait pas lui dire comment il est mort, lui dire qu’il ne l’avait pas écouté et avait rompus la promesse qu’il lui avait faites il y a des années … « Tadashi je suis si désolé … Promet-moi de ne pas te fâcher … » S’excusa le plus jeune dont les larmes s’intensifièrent. « C’est moi … Moi tout seul qui ait mis fin à mes jours … » En relevant les yeux il remarqua l’air sombre de son aîné lui faisant immédiatement baisser les yeux. « Mais on m’avait dit que tu étais mort et je ne pouvais me résigner à vivre sans toi … Je t’aime Tadashi, c’était impossible d’avancé en se disant qu’on ne se reverrait jamais, je ne pouvais pas … » Lui avoua le plus jeune dont la voix était déformée par les larmes. « Pardonne-moi, j’espère que tu m’aimes encore même après tout ça, je suis désolé, je te le jure … »

Mori Tadashi

PC : 4

avatar
Puppeteer
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t59-mori-tadashi-akai-it
Mer 21 Mar - 23:15
Maintenant et à jamais
Ft. Mori Ryosuke



Tadashi avait peur pour son petit frère le voir ainsi jouer avec des armes lui faisait peur... Il n'avait plus envie qu'il souffre... Mais désormais il était là et plus rien ne lui arriverait. Lorsque Ryosuke vit Tadashi ce fut l'explosion de joie. Le plus grand était attendri par son jeune frère et ce dernier se précipita dans ses bras, l'émotion monta encore plus en Tadashi qui le réceptionna et le serra fort contre lui. Leur retrouvailles en ému plus d'un... Le plus jeune appela son frère la voix tremblante et sentir de nouveau ses mains sur les siennes perturba le machiniste qui resserra plus son frère. Cet instant était si précieux. Il restera à jamais et désormais le rockeur commençait à croire ce que disait ces foutus hippies... Que si la séparation est douloureuse, les retrouvailles ne seront que plus belles... Mais pour tout le reste on repassera. Pour cela en revanche on ne peut pas vraiment leur donner tort. Le plus jeune signifia que le plus grand lui avait manqué et lorsqu'il se resserra Tadashi l'aida à plus se blottir. Ça lui faisait si mal de le voir ainsi... Il se sentait coupable et ferait tout pour le soulager. Peu après on leur proposa de se retrouver dans un lieu plus intime. Ryosuke partit chercher la poupée qu'il avait fait tomber.

Il en avait même lâcher la chose à laquelle il tient le plus pour lui alors c'est dire s'il tient à son grand frère. Ce dernier en est fier et fera tout pour s'assurer qu'il ne lui arrive rien. Il connaît Ryosuke il sait à quel point il a besoin de se sentir en sécurité et aimé. C'est ce qui compte bien lui donner. Le plus jeune conduit le machiniste jusqu'à leur caravane commune. Aussitôt en privé le plus grand resserra son petit ange et ce dernier se remit à pleurer brisant le cœur du plus grand. Il tenta de le rassurer lui dire que plus jamais personne ne les séparerait. Ryosuke pleura et lui dit qu'il se sentait tellement perdu sans lui qu'il lui avait tant manqué. Le plus grand lui embrassa les joues et effaça les larmes avec ses pouces avant de le resserrer. « Maintenant c'est fini, je suis à tes côtés... Je ne te lâche plus, tu ne seras plus jamais perdu. » Lui murmura le plus grand pour le rassurer. Mais la suite ne lui plu pas vraiment... En effet l'artiste confia qu'il espérait le revoir ici que c'était le seul moyen de le retrouver, qu'il refusait de vivre sans lui... Que sous-entendait-il ? Avait-il vraiment fait cette erreur ?!

Le plus âgé se saisit des épaule de son frère et le recula pour le regarder dans les yeux avec un regard sévère et interrogateur. Il avait vraiment recommencé ? Mais avait réussi cette fois ? La peur était présente dans l'estomac du plus grand... Non... Ryosuke pleura que plus et lui dit de ne pas s'énerver... Mais c'était déjà trop tard, il commençait à deviner ce qu'il a pu faire... En observant mieux il la voyait la trace sur son cou et sa corde autour de ce dernier faisant tremblait peu à peu le plus grand de rage et de déception... Finalement le plus jeune avoua son suicide avec peine sachant comment le machiniste réagirait... Il eut un regard sombre... Tadashi fronça les sourcils. Quelle raison avait-il de faire une chose pareille ?! Finalement le plus jeune en voyant le regard sévère de son frère se défendit en disant qu'on lui avait annoncé sa mort et que sans lui il ne pouvait tenir. Il lui avoua l'aimait avec la voix emplit de sanglot faisant mal à Tadashi qui soupira un peu... Il ne voulait pas qu'il lui dise l'aimait à ce point c'était si ambigüe et il s'était suicidé en plus ! Le rockeur était tellement en colère, il s'est battu pendant des mois avant de se rendre compte qu'il était mort et que se battre n'était plus utile. Même s'il n'avait été qu'une âme tourmenté, il attendait son frère... Mais il voulait qu'il écoule des jours heureux pas qu'il se suicide... Mais savoir qu'il était mort l'a fait cessé de se battre et fait passer enfin de l'autre côté dans le purgatoire...

Dieux sait combien de temps son esprit avait errer entre les deux mondes, ce qui explique qu'il se soit retrouvé dans l'hôpital de last heaven à son arrivé. Alors comment lui jeter la pierre ? Mais la différence est que le plus grand était maintenu en vie par des machine et vraisemblablement foutu avec ce cancer... De toute façon il était déjà mort, la fin de sa vie n'a été qu'un songe alors il ne compte pas. Il était temps qu'il sorte de ce coma... La rage ne quitta cependant pas le plus grand qui serra les dents. Lever de nouveau la main sur son frère remuerait le couteau dans la plaie mais il faut qu'il comprenne. Qu'il doit se battre qu'importe ce qui arrive. Mais la vérité est que Tadashi est aussi en colère envers lui même d'avoir été si con... S'il avait été un meilleur frère Ryosuke n'aurait pas fait cela. Le plus jeune fini par s'excuser devant le silence de son frère qui le fixa dans les yeux avec un air sombre. Il lui dit qu'il espérait qu'il l'aimait encore malgré ce qu'il venait de lui dire. Le machiniste leva la main comme pour le gifler une nouvelle fois mais fini par posé délicatement, et avec une légère hésitation, la main sur la tête et lui caresser doucement les cheveux.

Le plus grand soupira et retourna le regard droit dans les yeux de son frère. « On vient à peine de se retrouver Ryosuke je ne peux pas ne plus t'aimer, en revanche je ne veux plus jamais que tu te fasse compris ? Même s'il m'arrive quoi que ce soit je ne veux pas que tu fasse ça c'est claire ?! » Le plus grand marqua une pause avant de soupirer de nouveau fermant un peu les yeux avant de les rouvrir pour fixer les prunelles de son petit frère. « Bon aller on efface, on va dire que tu n'as pas fait ça... De toute façon maintenant je suis là donc tu ne le feras plus jamais autrement tu le regretteras fortement... » Reprit-il de façon sérieuse. Non il n'a jamais pu lui en vouloir surtout en le voyant pleurer ainsi, il ne pouvait rien lui dire ou lui refuser. Tadashi reprit son jeune frère contre lui et se prépara pour lui dire quelque chose d'autre qui ne lui plairait pas mais autant en profiter aussi n'est-ce pas ? « Par contre je voudrais aussi que tu n'agisse pas comme si tu m'aimais plus qu'un frère, c'est très étrange. Aux yeux de la troupe nous sommes deux frères et cela doit rester ainsi d'accord ? » Lui demanda Tadashi qui préférait poser les bases de leur nouvelle vie immédiatement.

Comme ça ils pourraient recommencer sur de bonnes bases. « Profitons de nos retrouvailles plutôt d'accord ? » Lui proposa le machiniste. Il n'avait même pas remarqué la petite taille de la caravane ni le fait que ça avait l'air plutôt bien de vivre ici. Il n'avait pas noté que les affaires de son frère étaient déjà ici et que deux lits séparés se trouvaient dans la caravane. Il faut dire qu'il y plus important... Il y a son frère... Il resterait à ses côtés... Maintenant et à jamais ...

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: