AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

KAMIYA Naoki ❖ Double instinct
 :: Dead zone :: Jugement dernier :: Le cirque

Kamiya Naoki

PC : 0

avatar
Dr. Jekyll & Mr. Hyde
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t56-kamiya-naoki-hello-w
Mer 14 Mar - 21:35


IDENTITÉ



Nom & Prénom
KAMIYA Naoki

Date de naissance
26 ans ;
15/10/2002 – 25/06/2028

Nationalité
Japonaise

Sexualité
Pansexuel

Pseudonyme
Dr. Jeckyll & Mr. Hyde

Rôle/Faction
Psychologue au cirque

Un péché
Colère

Une Phobie
Pharmacophobie : Peur des médicaments et des traitements à long terme.

Une erreur
Vouloir repousser les limites de la science, modifier l’esprit d’un humain quitte à exercer des tests illégaux sur des cadavres humains fraichement décédés ou sur lui-même. Il s’est trop longtemps caché derrière des excuses refusant de voir la vérité en face. Il s’obstine à pense qu’il faut aider les autres à régler leur problème mais ne respecte pas ses propres paroles …






Apparences & cauchemar du personnage


• Taille : 1m70
• Poids : 58kg
• Yeux : Marrons
• Cheveux : Noirs
• Signes distinctifs : Il porte souvent une paire de lunette de vue à monture noir et aime porter des extensions de cheveux coloré. Bien que sa peau soit très pâle voir blanche, elle comporte plusieurs tâches marrons et grains de beauté superflues. Il a un visage enfantin qui le rend plus immature que son âge physiquement.

• Cauchemar : Suis-je vraiment fou ? Mon esprit me joue des tours … Je n’arrête pas de regarder mes veines pulser sur mes poignets, chaque endroit où je regarde me rappel à quel point ma vie est une tâche qui n’aboutira jamais … Et cette lutte que j’ai engagé pour vaincre les troubles mentaux ? Si cette cause était perdue à jamais ? Un soupir sortit de ma bouche alors que mes muscles commençaient à se tendre un a un. J’attrape mes cheveux dans une poigne vive et violente pour les serrer de toutes mes forces et essayer de calmer mes nerfs maintenant à vif … Une nouvelle crise m’agresse, elle s’acharne sur mon esprit que j’ai tenté de garder saint jusqu’au bout. Dans un mouvement colérique je me redresse et envoie l’intégralité de mes affaires posé sur mon bureau au sol. Les papiers s’envolent autour de moi, ma tasse de café et maintenant brisé au sol avec tout son contenu rependu sur le parquet en bois satiné … Le temps que je réalise ce que je venais de faire la haine me gagner et c’est toujours les veines de mon poignet que je regarde mais d’une autre manière. Je suis devenus complètement frappé … Il faut que je fasse quelque chose avant de commettre l’irréparable … Mon père n’est pas encore rentré du travail mais ma mère est en bas et corrige les rédactions de ses étudiants … Oh pitié ne rentre pas dans la chambre … Mes yeux sombres encerclé de cernes se posent sur une boîte de médicament pas encore entamé sur ma commode … Je n’ai qu’un moyen d’arrêter ce massacre … Je veux que ça cesse, que ces idées cesse de courir dans mon esprit … D’un mouvement agile j’attrape l’objet et retire le couvercle de manière précipité et maladroite le faisant voleté plus loin dans la pièce. Je n’ai pas réfléchis aux conséquences de mon geste, j’ai avalé directement le contenue entier de la boîte sentant ma gorge s’asséchée et le goût infecte des médicaments contre ma langue. J’en avale la plupart tandis que les autres restent coincés dans ma gorge. Je commence à suffoqué, m’étouffer, j’en recrache la moitié mais ce n’est pas suffisant pour apaiser mon mal intérieur. Mon cerveau est comme bloquer à cette instant avant que mon cauchemar ne prenne fin pour cette nuit …

Caractère du personnage



Quand les personnes décrivent Naoki, ils ne peuvent passer sur son côté altruiste, toujours présent pour les autres, une main tendue vers les personnes qui en ont besoin, à l’écoute de la moindre plainte de détresse. Lui-même essaye de préserver cette part de lui qui font briller la journée de bien des personnes. Mais malgré ce côté angélique de lui, il reste invisible pour ceux qui rit au quotidien et qui semble passer à côté ce jeune homme quand ils n’ont aucun ennuie. Sa présence pour les personnes en détresse est nécessaire, pour les autres il reste invisible … C’est bien pour cette seule raison que ses seuls amis sont ses patients, car ils ont toujours besoin de son soutiens pour se confier mais ne connaissent rien de lui. Qui aurait pu penser qu’une telle personne souffre d’une maladie mentale ? Qui pourrait se douter que lui aussi aurait besoin d’être entendu, cependant il ne le fera pas, car pour lui les autres sont bien plus important que sa propre personne, c’est ça de se faire passer après tout le reste.

Sans doute son plus gros handicap, depuis son adolescence Naoki s’est révélé être bipolaire. Une maladie qui l’atteint lui et son entourage, les crises les plus violentes apparaissent quand on s’y attend le moins et peuvent causées de nombreux dégâts comme la destruction, l’anxio-dépression et la violence. Généralement les premiers troubles sont la nervosité chez Naoki alors qu’il n’y a aucune raison à être inquiet ou paniquer. Ses muscles se contractent et la colère lui fait briser tous les objets qui l’entourent. Fort heureusement cela n’a jamais blessé personne mais les témoins de ces agitations violentes en gardent un souvenir effrayant. Parfois même il lui vient à penser à la mort et à des choses morbides … Son entourage proche ayant connaissance de sa maladie ont essayé de le raisonner à continuer son traitement qu’il a subitement arrêté. C’était tellement plus simple pour lui de se dire que tout vas bien, qu’il ne s’est jamais rien produit de tel. Sans doute l’une de ses plus grandes honte à ce jour, il travaille sur ce projet depuis tellement longtemps pour mettre un terme définitif à cette maladie, ayant essayé plusieurs traitements de choc comme l’électricité, les piqûres et encore bien des thérapies inhumaine dont il est le seul cobaye vivant … Autant dire qu’il n’a fait qu’empirer son cas avec les années, à jouer avec le feu on finit toujours par se brûler. C’est à cause de cela que la plupart des conflits avec des proches ont éclatés et également la cause de sa solitude à ce jour.

Avec les nombreuses expériences qu’il mène ainsi que les personnes qu’il a rencontré dans sa profession, cela a fait de lui quelqu’un de très ouvert d’esprit, rien ne le choqueras, il en a entendu des choses, été même témoin de pas mal de folie à l’hôpital tout comme dans sa vie quotidienne. Il acceptera n’importe qui quelle que soit ses origines, son orientation ou sa religion. Il croit au surnaturelle mais essayeras toujours d’y trouver une explication scientifique. Puisque l’être humain est capable d’avoir des pouvoirs extraordinaire par la simple fort de l’inconscient, pourquoi le paranormal serait une légende ? Il n’est pas du genre à perdre son sang-froid même face à ce qui pourrait paraître absurde mais chercheras toujours à obtenir des réponses par lui-même.

Naoki lutte tous les jours contre sa maladie ou renie son existence, il est d’un naturel plutôt calme jusqu’à ce qu’une crise ne fasse son apparition. Cette particularité dans ces moments font de lui quelqu’un de nerveux et d’anxieux. On peut le voir à la manière dont il empoigne ses mèches de cheveux et malmène sa peau. Il commencera par se gratter le bras avant de griffer jusqu’au sang parfois révélant quelques marques qui disparaissent toujours au bout d’une semaine. Des signes inquiétant mais qui ne le mette pas en réel danger. Il a toujours peur de déraper, ses crises ne l’ont jamais amenée à être violent avec une personne ou l’agresser mais si cela devait arriver il mettrait fin à ses jours bien avant d’avoir tué la personne. Son esprit est tellement accroché à cette image de générosité et d’empathie qu’il ne serait pas capable de venir à bout de quelqu’un même en pleine crise. Cela lui fait parfois peur et il se retrouve dans l’impasse en se demandant ce qui arriverait si jamais la vie d’une personne était menacée par sa faute, car pour l’instant personne n’a jamais réussi à l’arrêter ou à le calmer. Le meilleur moyen a toujours été de le laisser seul et attendre que la tempête s’apaise.

Inscrit dans la mémoire de sa famille et de toutes les personnes qu’il a aidé jusqu’à présent reste son sourire. Il a toujours un visage bienveillant pour les personnes qu’il rencontre et paraît angélique quand on ne connait pas son secret. Toujours souriant même dans ses mauvais jours, réconfortant pour les personnes qui sont au fond du gouffre et touchant de par son histoire quand on la connaît, de voir que même malgré ça il a toujours un sourire pour les gens qu’il croise, que ce soit ses patient ou même le vendeur du magasin où il va faire ses courses.

Peu de gens remarque sa présence dans la vie quotidienne tout comme pour les personnes qu’il a aidées et qui n’ont plus besoin de lui. Généralement c’est quelqu’un d’effacé de par sa discrétion mais également car on ne lui trouve pas vraiment de particularité remarquable. Les seuls moments où les gens viennent à lui parler en dehors de sa famille sont parce qu’ils ont besoin de se confier, de parler à quelqu’un qui saura les écouter et les conseiller en mettant de côté tout préjugés et toute expérience personnel. Jamais encore une personne n’est revenu le voir parce qu’il avait envie de savoir comment il allait ou pour le simple plaisir de discuter avec lui. Même pendant sa scolarité les professeurs en venaient à oublier qu’il était là, la plupart des personnes ne se rappel pas de lui. Il peut se trouver dans une pièce depuis bien une heure que personne ne serait douté qu’il était là. Invisible pour la plupart, il ne cherche pas non plus à se faire remarquer ce qui ne l’aide pas à se faire des contacts en dehors de son travail. C’est souvent la dernière roue du carrosse et ça a toujours été ainsi faisant qu’il a finis par en prendre la triste habitude.

Sans allé jusqu’au point d’être candide, Naoki reste quelqu’un de très influençable. Son empathie pour les gens et son grand cœur lui font croire tout ce que les gens peuvent lui dire même s’il s’agit d’un gros mensonge. De la même manière que si des personnes malfamées lui demandent participé à un cambriolage pour aider leur grande tante à survivre au cancer, il commettrait l’irréparable. Sauver la veuve et l’orphelin peut l’amener parfois à vouloir avoir recours à des moyens peu recommandables. C’est ainsi, quand on a le cœur sur la main on est toujours le premier à se faire prendre pour un pigeon. Il y a aussi le bon côté de la chose, la passion de son père pour la médecine lui a appris à apprécier la nature, et l’ethnie de sa mère l’a influencé à vouloir en savoir plus sur son pays natale et apprendre la langue Coréenne.

Même si certaines révélations lui brisent le cœur, il a toujours été franc dans ses déclarations et ses jugements. N’étant pas du genre à mentir, la vérité est l’une de ses priorités. S’il ne veut pas parler d’une chose il préférera la dissimuler plutôt que de mentir. Naoki parleras toujours avec tact mais sera toujours sincère dans ses paroles. S’il a un problème avec quelqu’un il lui en dira calmement la raison pour régler les choses si on le lui demande, à chaque question posée Naoki ne révèlera que la vérité dans son point de vue et sur ses actions.

Naoki est un mystère pour beaucoup de son entourage proche, en dehors de ses parents personne ne connaît le mal qui le ronge et c’est quelque chose qu’il n’avouera jamais. C’est quelqu’un de secret qui a son petit jardin interdit à tous. Il est à lui tout seul une énigme que peu de gens s’embêteront à résoudre. Son auras en elle-même dégage quelque chose d’énigmatique, on pourrait se poser des tonnes de questions sur ce personnage discret qui a le sens du secret.

Un autre point des plus étrange de sa personnalité il est fasciné par ce qu’il découvre à peine, s’intéressant de près à la science et la psychologie depuis tout jeune, il serait capable de ne pas lâcher le sujet tant que celui-ci ne lui auras pas révélé tout ce qu’il a envie de savoir. Ce qui peut dans le pire des cas causer quelques problème surtout quand cela vient à l’obséder. Déclenchant par la suite pas mal de crise s’il venait à ne pas répondre à toutes les questions qu’il se pose. On peut dire que c’est un obsédé pour pas mal de choses et elles peuvent être diverses et variés constituant une hantise constante chez Naoki tant qu’il n’aura pas découvert tout ce qui se cache sur le sujet qu’il lui est encore méconnus.

Si Naoki devait se regarder dans un miroir il dirait qu’il est quelqu’un de sérieux qui a mérité la hauteur de sa profession. Il a une vision professionnelle de lui, même si par moment son visage qu’il trouve beaucoup trop juvénile vient un peu casser le tableau … Les personnes qui le connaissent seront d’accord pour dire qu’il a le cœur sur la main et qu’il devrait être un peu plus estimer pour ce qu’il fait et par-dessus tout poursuivre son traitement contre sa maladie que Naoki préfère croire inexistante. Il est loin d’être parfait et ça il le sait, il essaye de remédier à certains problème comme le fait que son travail passe toujours avant tout oubliant parfois certains évènements importants dans sa famille. Un tas de but à atteindre, il ne recule pas devant les obstacles que lui impose la vie et tente toujours d’avancer même seul.
Histoire du personnage


Né le 15 octobre 2002, Naoki vit le jour à Fukuoka au Japon. Naissant d’une union entre un père Japonais du nom d’Akira Kamiya et une mère Coréenne nommée Hyuna Jang. Fils unique dans une famille modeste, il a été élevé dans la lumière de la passion de son père pour les plantes médicinale et la culture Coréenne dont sa mère est originaire. C’est ainsi que lorsqu’il fut en âge de parler, il put se vanter d’être bilingue. Cependant le Japonais lui prenant énormément de temps, il n’eut pas le courage d’apprendre à écrire et lire le Coréen. Hyuna est une enseignante à l’université, c’est la naissance de son fils qui lui a fait réaliser qu’elle voulait enseigner sa langue aux étudiants Japonais afin que les échanges soient facilités en Asie, pour effacer les guerres du passé. Quant au père de Naoki, ce dernier travail en tant qu’herboriste dans un laboratoire et cherche chaque jours des remèdes contre les différentes maladies qui puissent exister. Vivant dans une petite maison modeste, la famille possède un jardin entier remplie de différentes sortes de végétal que son père utilise pour fabriquer quelques remèdes à la maison. Naoki  n’a jamais eus à se plaindre de la moindre maladie ! C’est à l’âge de six ans qu’il fit sa rentrée à l’école primaire et commença sa scolarité se révélant être un enfant sérieux et doué pour les études. A ce moment également que les premières relations se créent pour les enfants et que des liens sociaux se développent. Malgré son entrain et la bonne entente de l’ensemble de la classe, cela ne suffit pas à Naoki à se faire des amis. Les autres enfants le saluaient de temps en temps mais il était comme effacé. Plutôt bon élève, mais pas le meilleur, bilingue mais pas trilingue comme un autre de sa classe qui était Franco-chinois et avait appris le Japonais, Chinois et Français, gentil mais pas assez amusant pour les autres, bref beaucoup de qualités qui furent dissimuler par les talents des autres. Même les professeurs oubliaient de l’appeler parfois alors qu’il figurait bien sur la liste des élèves.

Si au départ cela parut un peu étrange pour le jeune homme, il ne s’en accommoda pas et finit même par s’y habituer. Il dût attendre ses dix ans pour ne plus que cela lui fasse de mal. Un jour après l’école c’est son père qui était venu le récupéré pour une promenade dans un des parcs naturels de Fukuoka ayant gardé son côté traditionnel comme la plupart des jardins Japonais. Ce jour-là Naoki n’avait pas vraiment put s’amuser avec les autres et encore une fois n’avait pas pu connaître la vie en communauté. Il se rappel de ce que son père lui avait dit à ce moment pour lui remonter le moral "si tu veux que l’on te remarque, il faut devenir quelqu’un de bien et montrer que tu es capable d’aider les autres." Une phrase qu’il garde pour philosophie encore aujourd’hui et qui lui a donné la raison de son existence, comprendre les autres pour pouvoir mieux apprendre des relations humaines … Naoki avait même émit l’hypothèse qu’il devait être lui aussi chercheur en médecine pour être quelqu’un de bien. Son père lui avait répondit que cela ne faisait pas forcément de lui quelqu’un de bien, mais que s’il venait à vouloir sauver des vies cela pourrait peut-être devenir le cas. Depuis ce jour le jeune garçon s’est intéressé de près à la médecine et tout ce qui entoure le domaine de la science. C’est en découvrant les réactions de ses camarades de classe et la signification de leur façon de répondre qu’il se pencha un peu plus sur la psychologie à l’âge de douze ans alors qu’il faisait à peine sa rentrée à l’enseignement secondaire, à savoir le collège.

Il adorait pouvoir décrypter la façon de penser des gens qu’il observait de loin et pouvoir établir des bilans personnel de ce qu’il apprenait tous les jours. Cela devint très vite un passe-temps pour lui avant que ça ne devienne sa raison de vivre en remarquant que cela pouvait aider des gens … Il ne comprenait pas pourquoi une fille pleurait quand le garçon qu’elle aimait ne la remarquait pas, il ne savait pourquoi quelqu’un s’isolait quand il venait de perdre un proche, pourquoi il y avait des angoisses qui se formaient à des rudes étapes de la vie. C’est en avançant dans sa scolarité qu’il apprit à traiter la plupart des cas qui se présentait à lui. Et un jour, c’est lui qui fit le premier pas en allant voir cette fille et lui demander pourquoi elle pleurait, lui remonter le morale en lui disant qu’il y avait d’autres hommes sur terre. Qu’il était allé réconforter ce garçon qui avait perdu sa grand-mère et l’aider à sortir avec des amis pour changer d’air. Lui qui avait donné une idée à ses camarades à l’approche des examens pour relâcher la pression. Enfin il avait trouvé ce pourquoi il était fait, si de toute sa vie il n’avait jamais eus d’ami c’est parce qu’il ne le méritait pas, maintenant en rendant le sourire au gens et en étant là pour les écouter, pas mal de personne comptait sur lui et lui adressait la parole, il voulait devenir psychologue.

Quinze ans, début de la crise d’adolescence, hormones qui jouent des tours et rentrée au lycée … Une période difficile dans une vie humaine que le plus jeune surmonta avec le moins de stress possible grâce à la méditation qui l’aidait beaucoup à évacuer les mauvaises ondes. Il avait lu sur internet que c’était utile pour aérer le cerveau et cela l’aidait bien à passer les obstacles en étant au meilleur de sa forme. Tout s’annonçait bien pour lui, même avec les difficultés de l’âge. Malgré cela les problèmes finissent toujours par nous rattraper et c’est ce que Naoki aurait dût comprendre pour pouvoir s’y préparer correctement … Une fois encore sa classe était composée des même personnes que l’an précédent. Il pouvait compter sur ses amis pour l’aider s’il avait quelques soucis, mais il était surpris d’être redevenus invisible pendant la période des vacances … Il n’avait reçu aucun appel d’un de ses "amis" et à la rentrée c’est à peine si on se rappelait de lui … Cette fille que tu avais consolé par ce qu’elle était seule, elle avait rencontré l’amour de sa vie pendant les vacances et vivait l’idylle de ses rêves, pourquoi perdre son temps avec toi ? Ce garçon qui avait perdu un proche, il était maintenant le plus populaire de la classe et très apprécier dans son quartier, il ne voudrait pas que tu viennes pourrir sa réputation … Et les autres ? Tu leur as montré la voie pour ne plus être angoisser, maintenant c’est terminé tu es redevenu inutile à leur yeux … A nouveau seul et délaissé, le jeune homme passait son temps dans sa chez lui à découvrir la psychologie humaine, se renfermant dans sa bulle et en se demandant si c’est vraiment ce qu’il voulait être … Au moins il serait utile à la société, ce n’est pas ce que ses parents voudraient ? Alors il continuerait de vivre de ce qui devint à ce jour sa passion. Pouvoir communiquer et comprendre le fonctionnement humain, vivre à travers eux sans vraiment vivre soi-même …

C’est vers ses seize ans et après tous ces moments de chagrin passé que Naoki surprit ses parents à être plus nerveux, ce n’était pas son genre, d’autant plus qu’il se rendait parfois au club de musique pour se détendre et chanter pour relâcher la pression, il méditait toujours et pourtant il avait changé … Certains signes ne passaient pas inaperçus surtout pour ses parents qui le voyait tous les jours … Il se crispait à la moindre réflexion, il serrait les dents quand on lui demander de ranger sa chambre, il empoignait violement ses mèches corbeaux quand il n’arrivait pas à résoudre un problème de math et le pire a sans doute été cette soirée, la première fois où il a élevé la voix sur son père. Comment un ange pareil pouvait avoir changé à ce point-là ? C’était peut-être parce qu’il était tout le temps seul et qu’en dehors de ses parents il n’avait personne avec qui discuter ? Cela lui pesait et il faisait ressortir cette frustration par la colère ? Se levant de sa chaise avec violence, il avait balayé le bureau de son bras rependant à terre tous les objets qui s’y trouvaient et jetant des bouquins contre les vitres de sa fenêtre et le miroir qui brisa son reflet. Il put voir alors ses cheveux en bataille et pour la première fois aucun sourire ornant ses lèvres … S’il a pleuré en voyant sa réaction ce ne fut rien en comparaison avec la suite de la soirée quand des envies de suicides lui ont traversés l’esprit …

La première chose qu’il fit le lendemain c’est de chercher une explication à son drôle de comportement de la veille … C’est ainsi qu’il passa la journée enfermé dans sa chambre à trouver la raison de son comportement par la psychologie sur internet ratant l’école au grand étonnement de ses parents. Heureusement que personne ne remarquait son absence sinon il aurait sans doute eut des problèmes. Sa mère, inquiète de cette transformation brutale chez son fils décida de l’emmener voir un médecin et un spécialiste neurologique. Le diagnostic tomba, il était atteint de la maladie de la bipolarité, cela sonnait comme une blague aux oreilles de Naoki qui préféra ignorer la conversation entre sa mère et le spécialiste. Ce dernier lui prescrit une liste de médicaments à prendre pendant une durée indéterminée, autant dire que ça ne lui plut pas du tout. S’il suivit les conseils des experts pendant un mois, il arrêta tout de suite son traitement en voyant qu’il n’était plus que l’ombre de lui-même et que cela lui rongeait la plupart de ses capacités intellectuelles. Cachant à ses parents qu’il avait arrêté les médicaments, il essayait toujours d’éviter le sujet n’étant pas capable de mentir. Les crises furent de plus en plus fréquentes avec les années mais heureusement cela n’entacha pas sa scolarité et il décrocha son diplôme à dix-huit ans. Son avenir prit un nouveau tournant à cette période de sa vie décidant de s’installer à Tokyo pour ses études en psychologie dans une école de renom, forcé de se séparer de sa famille qu’il retournera tout de même voir le plus souvent possible.

La solitude devint rapidement un obstacle une fois loin des deux seuls personnes qui faisaient vraiment attention à lui, il décida pour remédier à ça de s’acheter un animal de compagnie. Naoki a toujours adoré les chats et n’avait jamais pu en avoir un dans sa jeunesse car sa mère y été allergique. C’est ainsi qu’il adopta un chaton comme cadeau d’anniversaire de ses vingt ans. Mais cela ne suffisait pas à détruire ce vide dans lequel il passait sa vie. Son appartement semblait toujours sans vie, son existence inutile, ses crises plus violentes et fréquentes … Il n’y avait qu’une chose à faire pour remédier à ce problème était de sortir. Ce qu’il fit, il connut l’alcool et la cigarette comme la plupart des jeunes de son âge et apprit les méfaits de ces derniers. Il remarqua également qu’il ne tenait pas très bien l’alcool car au bout d’un verre c’était terminé … A chaque fois qu’il sortait il buvait, et à chaque fois qu’il le faisait il finissait toujours par dormir ailleurs que chez lui se réveillant toujours dans des endroits improbable. Il se révèle être bien différent une fois bourré, beaucoup plus bestiale et obsédé par le sexe. C’est à cette période de sa vie qu’il eut de nombreuses conquêtes, hommes, femmes, rien ne l’arrêtait. Il ne recouchait jamais deux fois avec la même personne suite à des aventures d’un soir se souvenant parfaitement de la personne avec laquelle il se trouvait dût à sa bonne mémoire. Mais s’il savait retenir cela il était incapable de se souvenir tout ce qui le concernait, la manière dont il agissait pour en arriver là ou même ce qu’il avait pu dire s’effaçant lui-même de son esprit …

Naoki passait son temps à travailler en dehors de ces quelques folies lors de ses soirs de tourments et entre ses crises de bipolarité qu’il cherchait à ignorer. Personne ne devait savoir ce qu’il était, de toute manière lui ne se décrivait pas comme malade, de simples sautes d’humeur sans gravité préférant se voiler la face plutôt que d’affronter ses difficultés. Il aidait les autres mais ne suivait même pas ses propres conseils en se disant qu’il y avait bien pire que ses propres problèmes et que les autres passaient avant tout. C’est comme ça que c’était passé sa vie entière, cela sonnait maintenant comme une évidence qui lui parut normal avec le temps. Durant son master à l’âge de vingt-deux ans, il fut amené à faire des thèses basées sur ses propres expériences. L’esprit humain est complexe mais on peut faire tant si on augmentait les capacités de l’inconscient qui nous ait utile juste à rêver. Certains experts parlent même de pouvoirs qui seraient capable d’accomplir comme faire bouger un objet avec la pensée ou même se rappeler de sa naissance dans les détails. Devenir un être hors du commun si les capacités du cerveau était utilisé au maximum. Certains disent que l’on ne l’utilise qu’à 10%, pourrait-on exploser si on l’utilisait à 100% ? Une expérience qu’avait envie de mener Naoki, à ses risques et périls. Il dévia un peu durant ses années tentant de trouver un moyen de contrôler la partie inutilisée de son cerveau pour accomplir ce que les scientifiques n’ont fait que rêver pendant des années depuis que l’étude de la psychologie existe.

Une lubie dangereuse dans laquelle fonça Naoki aggravant sa maladie et mettant en danger sa vie. Les électrochocs étaient un bon moyen de stimuler le cerveau, mais cela n’était pas suffisant, s’il avait commencé par le sommeil en tentant de contrôler ses rêves, il passa ensuite par plusieurs étapes risquées comme la drogue, les chocs violents ou même les pilules. Mettant en péril sa santé il ne parvint à rien de ce qu’il recherchait si ce n’est aggravé la violence de ses crises et ses dépressions suicidaires … Il n’osait plus sortir de peur d’agresser quelqu’un ou de vouloir se jeter sur les rails du métro par une idée morbide passée en une fraction de seconde dans son cerveau. Les seuls trajets qu’il faisait c’était à pied entre sa chambre universitaire et son académie. Il décrocha son master à vingt-quatre ans et entra dans la vie active avec un nouvel appartement et un travail en tant que psychologue dans un hôpital psychiatrique. Il recommençait à sortir et parler à des gens avait l’air de calmer ses envies de suicides et ses colères chronique. Même si les gens plus ou moins stables venaient pour lui parler de leurs problèmes ou chercher du réconfort, il avait une vie sociale grâce à cela. Les patients les plus récurrents devinrent ses seuls amis et pour cause, il était là pour les écouter et les aider. Reformant la boucle infernale de sa jeunesse, il savait qu’il n’aurait plus de nouvelle une fois la maladie soigné ou les angoisses disparus. Maintenant il savait pourquoi cette passion et pourquoi il avait voulus devenir psychologue, c’était le seul moyen pour qu’il ne soit plus invisible …

C’est le seul moyen qu’il a trouvé pour devenir quelqu’un, répétant la même routine incessante chaque jour qui passe, la seule chose qui donnait un peu de piment à sa vie fut sans doute tristement ses crises d’anxio-dépression chroniques et les découvertes qu’il pouvait faire sur l’esprit. A chaque fois qu’il pense qu’il a tout apprit sur l’esprit humain, d’autres questions viennent à apparaître. Il lui reste encore tant à voir et s’émerveiller face à la mécanique compliqué qu’est l’homme. Jusqu’à présent les seuls cobayes en dehors de lui-même étaient des cadavres humains ayant fraichement perdu la vie. Des expériences plus ou moins légal mais qui le fascine à tel point qu’il en devient obsédé. Parfois il a du mal a penser à autre chose et ne décroche pas d’une expérience tant qu’il n’a pas de résultat concluant. Pour cela le laboratoire de son père est un très bon repaire. A vingt-six ans et poursuit toujours les mêmes buts et rêves espérant voir son existence évoluée et qu’un évènement bouleverse sa vie ou qui sait que même la mort ne puisse lui apporter cette satisfaction …

Et en effet c’est ce qui se produisit … Lors de l’une de ses recherches, le jeune homme tomba sur une théorie comme quoi les électrochocs une fois à haute tension pouvait paralyser le cerveau une fraction de seconde et augmenter grandement ses capacités. Une intensité mortelle mais qui avec précaution ne pouvait causer aucun traumatisme. Son esprit influençable se laissa berner par cette analyse scientifique bien sûr totalement fausse … Posant deux capteurs sur chacune de ses tempes il inspira un grand coup et orienta le bouton vers 100mA soit une dose autrement mortelle pour l’homme … A ce moment précis le scientifique n’était plus du tout sûr de ce qu’il faisait … Mais avant même qu’il ne le réalise, le garçon avait déjà enclenché le courant … Cela ne dura qu’une fraction de seconde et après une douleur insoutenable de brûlure et des convulsions violente, le cœur de Naoki cessa de battre au moment où son cerveau s’arrêta de fonctionner … Mais quelle connerie il avait faite en se lançant dans cette expérience ? Le métro fut une étape difficile à franchir mais une fois au beau milieu de Hell il réalisa qu’il venait d’arriver en enfer … Au purgatoire plus précisément, des phobies il en aurait à vaincre, des erreurs à effacés ? Il y en a pas mal également … Son choix se posa sur le cirque au moment où il rencontra son maître. Engagé comme psychologue au sein du cirque, Naoki allait avoir un long chemin à faire, il ne comptait bien évidement pas se comporter différemment que dans sa vie avec les gens, les aider était son but premier, quant à sa maladie, elle était toujours bien présente elle aussi …

Kaneko Isami

PC : 0

avatar
Queen of Heart
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t21-kaneko-isami-rp-et-r
Mer 14 Mar - 21:38
Encore un débile profond ... Les tarés de là bas on bien besoin d'un psy, même si la plupart, voir la totalité sont irrécupérables ... Je te met au défi de venir par ici qu'on te prouve qu'on est capable de te voir et qu'on te désintégreras à la seconde où tu franchiras le territoire du Wonderland ...

Yamashita Neo

PC : 0

avatar
Pink Lollipop
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t44-yamashita-neo-die-or
Mer 14 Mar - 21:39
La première chose que j'ai vue m'a mis dans tous mes états ... On doit bien s'amuser avec un pansexuel, je veux bien être l'une de tes conquêtes mon beau que je te fasse rugir comme jamais ...

Miyazawa Ayano

PC : 2

avatar
White Queen
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t41-miyazawa-ayano-tell-
Mer 14 Mar - 21:41
Bienvenue parmi nous Naoki ! Je suis sûr que tu dramatise les choses, quelqu'un d'aussi pure que toi ne peut pas être ignorer, tu peux en être sûr, tu as ma parole.

Mori Ryosuke

PC : 2

avatar
Voodoo Doll
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t30-mori-ryosuke-friends
Mer 14 Mar - 21:42
Je suis la meilleure personne pour te comprendre et tu pourras te refléter en moi quand je viendrais te voir, tu ne te sentiras plus jamais seul, tu as fait le bon choix.

Nishimura Koichi

PC : 0

avatar
Arlequin
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t38-nishimura-koichi-my-
Mer 14 Mar - 21:44
Bienvenue au cirque ...
Je suis désolé de ce que tu as traversé, je compatis, mais ne m'en veux pas j'ai de trop mauvais souvenir des psy pour retourner en côtoyer un ...

Takahashi Hiroto

PC : 6

avatar
Black Alice
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t24-takahashi-hiroto-run
Mer 14 Mar - 21:48
Maniaque, incontrôlable, torturé, c'est comme ça que je les aimes ... On peut dire que tu as un passé si sombre que même Hitler pourrait te plaindre ... Montre la bête au grand jour et tu pourras être sûr que ce sera la fin pour toi et ton cher cirque ... Je serais en première loge pour contempler le massacre ...

Ryuumei Setsuna

PC : 0

avatar
Latherface
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t48-ryuumei-setsuna-tomo
Mer 14 Mar - 21:50
Bienvenue nouvelle recrue, t'as pas vraiment la carrure d'un machiniste mais on va faire avec.

Nomura Kazuo

PC : 4

avatar
Master
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t34-nomura-kazuo-obey-me
Mer 14 Mar - 21:54
Je vois que votre troupe s'agrandit. Il ne manque plus qu'un fou pyromane pour avoir toute la famille des détraqués à ce que je vois. Mais je sais que vous m'en inventerez d'autre. Au moins tu as du boulot c'est plus un asile qu'un cirque mais comme ils doivent compter sur un psy aussi fou qu'eux ils sont foutus. Mais c'était déjà prédit ça. Un détraqué sexuel rejoint la troupe des bras cassés félicitation.

Kojima Shintaro

PC : 2

avatar
ACE
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t50-kojima-shintaro-shin
Mer 14 Mar - 21:58
À ce que je vois tout est dans la suptilité de l'âme... Vraiment un élément intéressant mais tu t'es trompé de camp je crois. Dommage que les intellectuels n'en soient pas vraiment au Wonderland dans les cards tu aurais pu faire de grandes choses... Tant pis pour toi comme les autres tu tâteras de mon épée et celles de mes hommes comme tout les autres fous que tu est censé soigner.

Okada Hide

PC : 0

avatar
Joker
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t27-okada-hide-les-demon
Mer 14 Mar - 22:04
Mon pauvre Naoki qu'est-ce que le monde a fait de toi ? Un homme aussi aimant mérite beaucoup plus et surtout pas souffrir autant que tu as souffert. Mes machinistes t'accueilleront à bras ouverts et si tu es à l'écoute de mon cirque moi je serais à la tienne. Ne t'en fais pas pour ton trouble de bipolarité je serais concilient mais je t'imposerai pas mal de limites pour la sécurité de tous. Sache que dans mon cirque tu ne seras jamais ignoré ou délaissé tu peux me faire confiance bienvenu parmis nous mon cher Naoki.

Kobayashi Riku

PC : 0

avatar
Anubis
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t53-kobayashi-riku-open-
Mer 14 Mar - 22:19
Je vois qu’on ne m’avait pas mentis sur le fait que le cirque réunit la plupart des timbrés de Hell … Avec le Wonderland vous êtes au complet. Je n’aimerais pas faire des recherches de ce qui se passe dans vos esprits, je suis bien là où je suis …

Spectrum

PC : 73

avatar
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t5-modele-de-feuille-de-
Mer 14 Mar - 22:21


         Fiche de relations - Fiche de survie - Bottins - Armes & Objets

Devine qui vient te valider mon petit loup ? Tu es tout beau, tout neuf, tout propre et tu as gagné ta place à Hell ! Je trouve cela vraiment touchant sa bonté envers les gens malgré que personne ne fasse attention à lui et qu’on se serve de lui … Espérons que ça change, je n’aime pas les histoires qui ont une triste fin ! Amuse-toi bien par ici et bon courage pour décrypter tous ces agités du bocal !

Bravo à toi tu es validé ! Bienvenue dans ce monde onirique appeler Hell. Tu es mort et tu vas devoir réparer ton erreur si tu veux un jour espérer partir de cet enfer. Tu as à ta disposition toutes les informations disponibles dans la partie « in the dark », on suggère que vu que tu es un bon membre tu as déjà lu la partie dédié au règlement et au contexte mais au cas où va y avant qu'on te grille ! Il ne te reste plus qu'à aller te recenser aux bottins, tirer ton dès pour connaître les objets qui seront en ta possession, poster tes fiches de liens et survie et enfin commencer à RP ! N'oublie pas de tenir ton profil à jour sinon on mords ! Et une dernière chose surtout amuse-toi bien sur le forum parmi nous !

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: