AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

MIYAZAWA Ayano - Sex, drog and rock'n'roll !
 :: Dead zone :: Jugement dernier :: Le cirque

Miyazawa Ayano

PC : 2

avatar
White Queen
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t41-miyazawa-ayano-tell-
Jeu 15 Fév - 19:48


IDENTITÉ



Nom & Prénom
MIYAZAWA Ayano

Date de naissance
24 ans ;
09/04/1994 – 30/01/2018

Nationalité
Japonaise

Sexualité
Hétérosexuelle

Pseudonyme
White Queen

Rôle/Faction
Funambule au cirque

Un péché
Paresse

Une Phobie
Nécrophobie : Peur des cadavres et de voir quelqu’un en train de mourir.

Une erreur
En dehors du jeu et de la survie de Battle Royal, elle a fait de nombreuses victimes. Indirect pour la totalité, elle n’a pas porté secours à plusieurs étudiants qui allaient mourir les laissant à leur sort. Elle a préférée se cacher toute sa vie plutôt que d’affronter ses peurs en face et porter secours à d’autres. Elle a commis pas mal de larcins dans sa vie tel que le vol ou encore plusieurs effractions causant la perte de plusieurs personne ainsi pour sa propre survie.






Apparences & cauchemar du personnage


• Taille : 1m59
• Poids : 45kg
• Yeux : Marron
• Cheveux : Long & blond platine
• Signes distinctifs : Elle a une longue chevelure platine par laquelle elle est reconnaissable. Un tatouage sur l’extérieur du bras gauche en forme de tête de mort. Si auparavant sa seule signification était le rock, depuis Battle Royal il signifie que durant sa vie entière elle s’est retrouvée face à la mort mais qu’au final cette dernière l’a rattrapée …

• Cauchemar : Encore et toujours le même cauchemar … C’est pieds nue que la blonde déambule dans les ruelles de New York. Les gyrophares des voitures de polices éclairent les rues parfois en rouge, parfois en bleu en rythme avec la danse des lumières. Ses pas s’accélèrent avant qu’elle ne commence à courir pour rejoindre un pub éclairé par des néons rouge pétants reflétant le nom du lieu ainsi qu’une femme nue. Le club de striptease où travail sa mère. Malheureusement sa mère n’était déjà plus là. Les battements de son cœur s’accélèrent, elle sait qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond … Elle parvient à l’entrée de son immeuble délabré où plusieurs petit appartement peu coûteux y sont réuni. En entrant dans le bâtiment c’est une odeur de mort qui l’accueil et des traînés de sang parsème les murs. C’est là que ça vire au cauchemar … En plein film d’horreur, la demoiselle monte les marches vacillantes de l’immeuble quatre à quatre pour rejoindre la porte de son appartement. Appelant d’une voix tremblante la personne qu’elle cherche. « Maman ? » Demanda la blonde entendant l’écho de sa voix dans les couloirs. « Maman tu es là ? » Demanda-t-elle le cœur battant. Une main tremblante se pose sur la poignée de la porte qu’elle pousse pour entrer. Les lumières sont éteints et à part les battements de son organe vital c’est le silence … « Maman ? » Répéta-t-elle en avançant dans la pénombre. Se repérant à ses souvenirs, elle progresse jusqu’au salon où elle tâtonne le mur à la recherche de l’interrupteur. La pièce s’éclaire et une vision d’horreur s’offre à elle. Sa mère est bel et bien ici mais pendu au plafond du salon, tous intestins et autres organe s’échappant de son corps … Un hurlement s’échappe de sa gorge avant qu’elle ne se réveille en sursaut et se souvienne en voyant les décors qu’elle était toujours sur cette île pour jouer à Battle Royal …

Caractère du personnage



♤ Déterminée : Si Ayano peut parfois paraître très relaxe et sans tracas, lorsque cela touche à quelque chose ou une personne à laquelle elle tiens, la belle reprends tout son sérieux et ne lâche jamais l’affaire. Elle sait se battre jusqu’à ses limites et même parfois les repousser si c’est une chose à laquelle elle tient plus que de raison. En somme c’est une demoiselle à l’esprit fort et au caractère en béton.

♤ Paresseuse : Un de ses plus gros défauts qui ne faut surtout pas lui enlever. Dès qu’elle a un peu de temps pour elle, ou pas d’ailleurs, son activité préférée est de se poser dans un coin, avec sa guitare à la main et jouer quelques notes. Elle n’est pas du genre à se presser, ce qui va de pair avec son côté détendu. Traînasser au lit est également une chose qu’elle adore et tels les chats, se prélasser dans une montagne de coussin est quelque chose dont elle ne pourra pas se passer.

♤ Curieuse : Ayano veut toujours tout savoir, être au courant de tout, que ce soit des conversations ou de l’utilité de quelque chose et tout ce qui attise sa curiosité. Elle est très exploratrice en ce qui concerne un nouveau lieu et tel Alice au pays des merveilles elle va toujours chercher à trouver une logique à ce qui l’entoure. La blonde ne saura jamais résister à l’appel de l’inconnu. Avec son ouverture d’esprit elle est en mesure d’enregistrer et comprendre bien des choses mais étendre ses connaissances est primordiale pour elle. Tant que sa soif de savoir ne sera pas étanchée, autant dire qu’elle ne lâchera pas l’affaire !

♤ Rêveuse : Comme toutes les demoiselles à cet âge elle est très rêveuse et ne souhaite que le meilleur pour son avenir. Au niveau relationnel autant que celui de la carrière ou tout simplement de son bonheur. Elle est un peu en dehors des réalités en se disant que si elle le souhaite plus que tout elle le réalisera. Telles les héroïnes des films elle s’imagine une vie remplie d’aventure et de frissons, une relation passionnelle avec son prince charmant et bien plus encore. Avec la vie qu’elle a menée jusqu’à présent elle s’en est plutôt bien sortit grâce à ce côté à mi-chemin entre l’illusion et le rêve. Tout est un conte de fée qui mérite d’être vécus et c’est grâce à son imagination débordante qu’elle a écrit la plupart de ses chansons.

♤ Forte : Sans être forcément forte physiquement, elle a un morale de fer et prend toujours la vie du bon côté quelle que soit les crasses qu’elle peut réservée. En effet la belle rit toujours dans le malheur en se disant qu’il y a pire quelque part dans le monde. Elle se rend compte qu’elle n’est pas la plus malheureuse et ne baisse jamais les bras au premier obstacle. Elle avance dans l’adversité comme dans l’amitié avec ses proches et n’est pas du genre à se laisser parler mal. Elle a du répondant mais toujours dans son humour. Elle trouve toujours quelque chose à dire et surtout quand ça concerne la cause des femmes en voyant ce que les hommes en font là où elle vit. Sa mère en est un exemple et pour ne pas finir comme elle, Ayano veut démontrer que ce n’est pas une fille facile et que toute la gente féminine n’est pas comme ça.

♤ Familière : Que ce soit un ami, un frère, un amant ou un inconnu, une personne âgée ou même son patron elle leur parlera tous de la même manière, avec un air détaché et surtout familier. Elle ne se gêne pas vraiment dans ses manières et parle de la façon la plus posé du monde. Pourquoi tant de manière même si on ne se connait pas ? C’est ainsi que l’on forme les plus belles amitiés non ? C’est ainsi que la belle a été élevée, que ce soit par sa mère, son groupe ou les gens du bar ou elle passe le plus clair de son temps. Disons qu’elle ne connait rien des bonnes manières et ne fait aucun effort pour paraître plus polie ou courtoise. Cela n’enlève cependant pas son charme, beauté fatale mais aussi sauvage, son apparence peut parfois faire défaut à son caractère mais c’est ce qui la rend unique.

♤ Sans gêne : Et elle ne le sera sans doute jamais. La blonde aime prendre de l’espace et dire à voix haute ce qu’elle pense. Que ça plaise ou pas elle est franche et se moqueras si le cœur lui en dis. Elle poussera les limites toujours plus loin jusqu’à avoir un confort optimale. Elle est un peu la fille je m’en foutiste par excellence. Si l’envie lui viens de s’incruster quelque part elle le fera. Elle s’excusera peut-être dans ses meilleurs jours mais ne vous plaignez pas de la voir débarquer dans la salle de bain alors que vous vous douchez. Ou encore vous demandez de libérer de la place pour qu’elle puisse s’y mettre. Quand elle trouve un territoire elle s’y installe, le partager ne la dérangerait pas, tant qu’elle a ses aises.

♤ Dans la lune : Cela va de pair avec son trait rêveur plutôt fort. Lorsqu’elle est dans son univers inutile d’essayer de la déranger, elle ne verra même pas tout ce qui se passe autour d’elle. Ayano à un monde bien à elle où il est difficile d’y rentrer, percer sa bulle n’est pas une mince affaire, c’est même presque impossible. Si elle s’enferme comme ça dans son univers ce n’est pas forcément voulu mais c’est un monde où elle a besoin de se retrouver seule pour méditer ou rêvasser. Très facilement distraite, la moindre chose qui attire son regard peut la plonger dans une transe infinie. Tout ça pour dire que sa concentration est limité voir même inexistante.

♤ Dépendante : De sa drogue déjà, elle ne pourrait pas se séparer de tous ses sachets d’herbe et n’est d’ailleurs pas prête à le faire. Lorsque quelque chose la rend accroc elle ne peut pas s’en détacher, comme la musique et bien d’autres choses encore. En ce qui concerne l’être humain ça n’a jamais été le cas, mais si un jour elle rencontre le grand amour elle pourrait très rapidement en devenir dépendante, prête à remuer ciel et terre pour s’y accrocher définitivement. Sans toutes ces choses desquelles elle est accrochée, elle ne pourrait pas avancé avec insouciance comme elle le fait si souvent.

♤ Joueuse : Si on lui lance un défi c’est la première à le relever, et même si ça va loin elle est prête à aller jusqu’au bout pour y arriver. En réalité impossible ne rentre pas dans son vocabulaire, ne connaissant aucune limite elle est capable d’aller très loin. Lorsqu’il s’agit d’être provoquante, elle peut le faire, quand il s’agit d’être combative elle le fait aussi. Même si le jeu est dangereux elle ne recule devant rien. Tout ce qui peut l’amusée est bon pour elle, alors la blonde ne va pas se gêner pour prendre un peu de plaisir à jouer.

♤ Blagueuse : Drôle par nature elle a de l’humour en toute circonstance. Elle aime bien faire des blagues surtout à ses proches. Adepte du rire, c’est une vraie contagion, impossible de retenir ne serait-ce qu’un sourire quand elle s’y met, répandant la bonne humeur même quand il n’y a plus d’espoir. Préférant rire que pleurer, elle n’hésite pas à lancer des vannes à tout bout de champs.
Histoire du personnage


Miyazawa Ayano est née au Japon le 9 avril 1994 dans une des banlieues de Tokyo. Elevée par un père Japonais du nom de Yoshiki Miyazawa et de sa mère Risa Tanaka, elle passa les six premières années de sa vie au Japon où elle apprit à parler et écrire le Japonais à l’école. Son père était très peu présent à cause de son travail mais le peu que la blonde ait vue son père de ses yeux d’enfant la rebuta fortement. Un alcoolique avant tout et surtout violent envers sa femme. Des images qui resteront à jamais gravé dans l’esprit de la petite fille. Si la famille subsistait avec un bon revenu c’était grâce au salaire paternel qui ramenait une sacrée somme afin que sa famille vive au mieux. La relation entre ses parents se dégrada et c’est la veille de ses sept ans que la mère demanda le divorce et quitta le Japon. Elle réussit à obtenir la garde de sa fille qui la suivit aux États-Unis, là où elle décida de se réfugier. Depuis elle n’entendit plus parler de son père avec qui elle avait des relations très restreintes. Les revenus en Amérique étaient moindre et la demoiselle devait tout de même suivre des études comme tous les enfants de son âge … Risa et sa fille louèrent plusieurs petits studio tous tellement petits les uns que les autres qu’elles avaient à peine la place pour vivre. L’argent venait à manquer et la pension que leur versait monsieur Miyazawa était tellement légère que cela payait à peine l’école à Ayano où elle apprit à lire, écrire et parler l’anglais. Ainsi la blonde était bilingue à la fierté de sa mère. Son enfance se passa dans les pires conditions surtout dans une ville comme New York … Sa mère se prostituait pour subvenir aux besoins de la petite famille et Ayano faisait son possible pour avoir de bons résultats à l’école. Un environnement peu adapter pour une enfant de huit ans … C’est là que son imagination se développa, rêvant d’un monde meilleur loin de ce petit appartement et des cris des femmes qu’on viole dans les rues en bas. Même avec ces conditions la belle avait des étoiles plein les yeux et des rêves plein la tête. Elle découvrit bien vite que la musique était sa passion mais si les moyens ne leur permettait pas de manger à leur faim tous les mois alors avoir un instrument et des cours seraient encore plus impossible.

Ayano à l’âge de neuf ans commença à sortir de plus en plus de son placard qui lui servait de chambre pour connaître autre chose que cela et son école. Ses yeux d’enfants virent des choses atroce et elle comprit bien vite que la vie n’était pas aussi belle qu’elle aurait pu le penser … C’est en ne voyant pas rentrer sa mère un soir qu’elle alla directement en face de son lieu de travail, une des maisons closes du quartier. Sa mère lui avait interdit de venir la voir à son lieu de travail et de nombreux passants lui ont dit que ce n’était pas un endroit pour les petites filles de son âge … C’est au bras d’un ivrogne et une bouteille d’alcool à la main qu’elle la vit revenir. Sa confiance en sa mère s’effondra à ce moment-là et la crainte dans les yeux de la mère était lisible lorsqu’elle croisa le regard de son enfant. "Ma puce qu’est-ce que tu fais ici ?" le temps d’une question le regard de la petite eut le temps de détailler la tenue débauchée de sa mère pour comprendre qu’elle ne travaillait pas dans l’organisation de fête ou l’administration comme elle le lui avait dit … Les deux femmes eurent une discussion dans laquelle Ayano comprit qu’elles n’avaient pas le choix pour vivre et que Risa était peut-être aller un peu loin … Un an plus tard la mère et la fille était devenue inséparable et il leur ait même arrivé de commettre quelques larcins ensemble pour se trouver de quoi manger, Ayano a dût bien souvent sortir sa mère de situation plus ou moins graves et inversement. C’est donc ainsi qu’à l’âge de dix ans Ayano avait presque déjà tout vécus du pire en passant par les tentatives de viol ou autres … Sa mère fut de plus en plus atteinte par l’alcool et la drogue faisant fumer la première cigarette à sa fille alors qu’elle n’avait que dix ans. C’est depuis ce moment que la blonde n’a plus arrêté. Les frais scolaires étaient de plus en plus difficiles à maintenir mais en travaillant plus la mère d’Ayano put l'inscrire dans une école publique fort peu recommandé. Une mauvaise fréquentation disait-on mais c'est le mieux qu'elle pouvait faire. Dans le même temps, elle volait dans les grandes surfaces, vivant comme une misérable en voyant de moins en moins sa mère sobre. Une vie à laquelle la petite avait fini par s’habituer …

Pour son anniversaire de ses douze ans la mère donna un peu d’argent à sa fille pour qu’elle aille s’amuser toute la nuit tandis qu’elle devait retourner travailler à la maison close. Alors Ayano fut tout de suite attirer par le son des guitares électriques et la musique rock d’un petit bar plutôt mal fréquenté du quartier. Elle y entra et la première chose qu’elle vit fut tous ces gars tatoués, bière à la main qui la regardait. Elle savait comment s’en sortir dans ce genre de milieu et ce n’était pas ce qui attira le plus son attention. Un homme barbue, un genre de métaleux tenait une guitare et jouait en chantant une mélodie qui plut beaucoup à la petite. Prenant un siège en ignorant les serveuses dénudée, elle écouta cette musique rock qui allait devenir son avenir. A la fin de la petite représentation de l’homme, Ayano accourut vers lui en lui demandant s’il pouvait lui apprendre à jouer et à chanter. Un gars du nom de Ruddy et en venant tous les soirs elle rencontra le reste du groupe, le batteur, la bassiste et l’autre guitariste. Une petite bande avec qui elle appréciait passer du temps même si tous était plus âgé qu’elle. Le groupe trouvait cela drôle que la petite revienne les voir aussi souvent et acceptèrent de lui apprendre à chanter et à jouer de la guitare. Après deux ans la petite faisait des prouesses, de sa voix accrocheuse et de son style écorché à la guitare. Elle apprit la vie des gens comme eux et se mit à boire et à consommer de la drogue. Cela devint son quotidien mais elle avait enfin trouvé sa voie, ce n’était pas fameux mais c’était dans le showbiz qu’elle voulait faire carrière.

A quinze ans elle fit ses premiers pas sur scène devant le publique que composait le bar et gagna ses premiers sous. C’est à ce moment qu’elle se fit tatoué et qu’elle se teint les cheveux en différentes colorie. Ayano resta sur le blond platine, la couleur qui la mettait le plus en valeur. Elle partagea énormément avec sa bande de pote et fit quelques représentations dans d’autres bars du coin. Une vie plaisante et les rêves rythmaient toujours ses nuits. Toujours avec le sourire et avec humour elle raconta son passé à ses amis de musique. Elle leur parla de son père resté au Japon et de sa mère ayant quittée leur pays natale pour vivre ici, mais elle avoua qu’elle aimerait s’éloigner de tout cela, partir quelque part où elle serait libre d’exercer sa passion et d’en faire son avenir. En riant une de ses amies lui parla de la Corée du Nord, pays sous la dictature et difficile d’accès … Elle y avait beaucoup réfléchit et pourquoi ne pas aller faire des études de musique là-bas ? Elle y serait certainement mieux qu’ici ? Certes il y avait la dictature mais ce ne serait jamais pire qu’ici. C’est à partir de cet âge qu’elle commença à économiser et à faire des papiers en règles pour être transféré dans un lycée Coréen. Elle termina son année d'école en Amérique ce qui lui facilita la tâche pour le transfère. Le directeur de son établissement fit une lettre de recommandation pour la brillante élève qu'elle était afin de directement engager sa première année de lycée à l'étranger. C'est donc à seize ans qu'elle intégra un des lycées de musique de Pyongyang.

Sa mère la laissa aller et suivre ses rêves, Ayano lui promit de revenir la voir de temps en temps ce qui ne serait pas le cas de son père qu’elle n’avait jamais revus depuis. Sa rentrée au lycée se passa bien, même si elle rejoignit le cursus en cours d’année elle décida de redoubler et de travailler avec beaucoup plus d’effort afin de rattraper son retard. Elle était un attrait particulier pour les autres étudiants, de par son look et ses origines ce qui lui permis de se faire plein d’amis. Elle apprit à parler Coréen, troisième langue qu’elle maîtrisait maintenant. C’est avec un bon bulletin de note qu’elle accéda à la terminale. A deux pas du diplôme à dix-neuf ans, elle se voyait déjà se lancer dans une grande carrière. Même avec les études elle continuait de faire la fête et de s’amuser en Corée avec ses nouveaux amis. Une fille qui n’a jamais perdu de son énergie et des rêves plein l’esprit. Deux années passèrent durant lesquelles elle intégra le conservatoire de musique et devenait de plus en plus talentueuse. Elle travaillait dans un restaurant en même temps pour pouvoir payer ses études supérieurs jusqu’à ses vingt-trois ans. Mais un soir alors qu’elle sortait de sa chambre étudiante, cigarette à la main elle aperçut une ombre au détour d’une rue. Son instinct de survie remontant à son esprit depuis ces années de misères à New York elle décida de s’en éloigner le plus rapidement possible. Malheureusement l’inconnu la rattrapa à la prochaine ruelle, mettant un sac en toile sur sa tête la coupant de sa vue. Son cœur battait rapidement, elle ne savait pas ce qui était en train de lui arriver … Ce n’est que quelques heures plus tard qu’elle comprit où elle se trouvait … Battle Royal n’était donc pas une légende, puisqu’elle se trouvait candidate de ce jeu mortelle … Les règles de ce jeu morbide avait été instauré par le gouvernement pour les élèves non assidus ou "déchets" comme aimait les appeler la société.

Tous les élèves et étudiants étaient envoyés sur cette île et le but du jeu était que chacun s’entretue pour qu’à la fin il ne reste qu’un seul survivant … Ayano se devait de réussir autrement elle pouvait dire adieu à sa mère et à son avenir de rock star … En arrivant sur l’île elle passa la première épreuve qui était d’attendre la rive le plus rapidement possible avant que le collier en métal autour de son cou n’explose. Tous étaient munis de ce bijou qui était en réalité une bombe que déclenchais le gouvernement en cas de non-respect des règles du jeu. Pendant plusieurs mois la belle survécus malgré les mauvaises rencontres qu’elle a pu faire, elle n’avait encore tué personne mais les images qu’elle avait pu voir jusqu’ici étaient épouvantable … Plusieurs fois Ayano a assisté à des meurtres, des combats à mort souvent dans le sang et la violence la ramenant à cette dure réalité de l’endroit où elle se trouvait. Jamais une seule fois elle ne s’est interposée ou a portée secours aux personnes en danger. Elle rencontra un gars du nom de Killian sur cette île qui avait tout ce qu’il faut pour être le plus redoutable de l’île. Elle apprit à le connaître entreprenant une relation assez étrange de chat et de sourie. Un jeu qui amusait Ayano mais qui vira très vite au cauchemar … De nombreuse fois elle l’a vu tuer des gens de manière barbare sans rien pouvoir faire, regardant ces pauvres étudiants hurler sous la douleur avant que leur cadavre ne gisent au sol déclenchant chez elle cette phobie.

Les semaines passèrent et un affrontement contre cette brute était inévitable. Ils avaient bien joué mais cette fois-ci, Ayano sentait qu’il y avait quelque chose de différent, cette fois c’était pour de vrai, l’un devait tuer l’autre … La belle n’avait aucune arme à ce moment-là et vu la carrure imposante de Killian elle savait qu’elle n’avait aucune chance à main nu. Qu’elle ne fut pas son choc en voyant que l’homme possédait un katana qu’il avait récupéré sur une de ses victimes sans doute. Un combat à mort s’engagea et même si les romans racontent que le héros principal s’est battu avec acharnement, la lutte ne dura pas bien longtemps. L’homme a d’abord agrippé sa gorge pour la mettre au sol violement. Elle se souvient qu’il a levé son arme au-dessus de sa tête avant de la lui planter dans le ventre. Ayano ne se rappel plus très bien de ce qui a lâcher en premier, son cœur ou son cerveau ? Elle se remémore encore la douleur qu’elle a éprouvée et son cri résonnant sur l’île. Son sang se rependait autour d’elle tandis qu’elle vit l’immense silhouette de Killian s’éloigner, la laissant pour morte, un katana planter en elle …

Le néant l’accueillit avant qu’elle n’ouvre les yeux peu à peu se retrouvant dans un tunnel immense. Le paradis l’attendait de l’autre côté ? Eh bien non c’était tout l’inverse … L’enfer était au bout de ce tunnel et c’est seulement lorsqu’elle remonta à la surface du métro qu’elle découvrit Hell … Son côté curieux la mena vers l’entrée des terres du Wonderland où elle fut de nouveau embarquée dans un jeu. La blonde aurait voulu en terminer rapidement et tous ces tarés qui s’amusaient avec elle tel un morceau de viande … Elle fit la rencontre des Hybrids, qu’elle dût affronter et se retrouva confronter à ses pires peurs ainsi que ses erreurs. Un jeu bien plus éprouvant que le précédent auquel elle voulait mettre fin le plus vite possible. Puis ses paroles furent entendu, le jeu cessa subitement pour elle, la reine de cœur en personne vint la chercher avec une bonne partie de sa cours lui annonçant que dorénavant elle se nommerait Alice et qu’elle ferait partie du Wonderland. Une nouvelle qui l’étonna mais elle apprit peu après qu’Isami l’avait choisi elle pour intégrer son royaume. C’est ainsi que la belle fut chargée des messages et de la négociation avec les ennemis se révélant être un bon élément au sein de l’équipe du Wonderland. Même si elle et Isami ne s’appréciaient pas plus que cela, elles s’arranger pour tout de même garder des relations cordiales entre elles …

Un nouveau fit son apparition dans les rangs du Wonderland, un certain ACE, chef des armées. La blonde le connus plus intimement sous le nom de Shintaro, un garçon loyal mais aussi avec un charme des plus surnaturelles. Jamais encore Ayano n’aurait pensée tomber amoureuse un jour et encore moins dans sa mort, mais son cœur en décida autrement jetant son dévolu sur cette homme avec qui elle passait de très bons moments. Malheureusement l’amour a un prix et la rockeuse allait le payer cher. Isami tomba éperdument amoureuse du même homme les faisant toutes deux entrer dans un conflit qui sera sans appel pour Alice. Si plusieurs fois la reine lui a ordonnée de ne plus le revoir, elle s’arrangeait pour le voir en secret et lui faisait de même de son côté ne supportant pas d’être séparés. C’est cette nuit que tout à basculer, un soir où Shintaro entra dans la chambre d’Ayano pour lui faire une surprise, il lui avoua ses sentiments réciproque et scellèrent cela par une nuit d’ébat amoureuse. Cependant c’est le chat de Cheshire qui tomba sur eux le lendemain rapportant à la reine la nouvelle. Isami ordonna l’exécution immédiate d’Ayano qui par chance réussit à s’évader du Wonderland laissant derrière elle son amant. Contrainte de fuir, la belle prit son exile comme un renouveau se disant qu’en l’attendant dehors ils pourraient peut-être enfin être unis sans qu’aucune loi ne les séparent … Mais après des jours passés dehors, aucun signe de lui. Le danger ici était partout, elle devait trouver un abri sûr en attendant d’aller chercher elle-même l’homme à qui elle avait offert son cœur.

De son côté Shintaro à eut quelques complication auprès de la reine qui ne lui ont pas permis de partir rejoindre sa douce, continuant de faire semblant auprès de la reine. Ayano fut attiré par un immense chapiteau dont elle ne soupçonnait même pas l’existence. Les rebelles appelés marginaux ça oui elle connaissait par les négociations et messages qu’elle avait dût faire passer, mais seul le nom d’Hide lui avait été prononcé quand elle était encore au Wonderland. En entrant dans la bulle de protection elle découvrit un tout autre univers où les artistes du cirque se devaient de faire leur numéros tous les soirs pour survivre aux Hybrids qui se trouvait de l’autre côté de cette bulle. Elle apprit à connaître Hide qui se montra particulièrement méfiant avec elle au départ avant de l’accueillir dans sa troupe sous le nom de White Queen, nouvelle funambule au cirque. Il ne se passe pas un seul jour sans qu’elle pense à Shintaro se promettant de le retrouver. Son amour pour lui allait au-delà des règles et il ira même sans doute bien au-delà de la mort …

Takahashi Hiroto

PC : 6

avatar
Black Alice
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t24-takahashi-hiroto-run
Jeu 15 Fév - 19:53
Alors c'est toi ma fameuse prédécesseur ? En effet tu as le bon physique pour être Alice, mais apparemment cela n'a pas été assez puisque tu t'es fais exiler du Wonderland ... Pauvre imbécile si tu avais eus un cerveau tu aurais peut-être put tirer avantage de la situation mais tu n'as pas su réfléchir correctement ... Sans doute la drogue que tu consomme à longueur de temps qui a détruit les derniers neurones qui te restaient. Enfin qu'à cela ne tienne, c'est moi qui est prit ta place maintenant et je saurais te montrer que je fais une bien meilleure Alice que toi ...

Nishimura Koichi

PC : 0

avatar
Arlequin
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t38-nishimura-koichi-my-
Jeu 15 Fév - 19:55
Trop bien une nouvelle dans la bande ! Et en plus ça fume et ça se met la mine, je sens qu'on va bien s'amuser, deux tarés ensemble ça fait toujours la paire ! En tout cas bienvenue à toi petit colombe, je t'apprendrais à voler ~

Mori Ryosuke

PC : 2

avatar
Voodoo Doll
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t30-mori-ryosuke-friends
Jeu 15 Fév - 19:56
Encore une nouvelle dans les artistes ? Tant mieux au moins on prouve que nous sommes plus fort que le Wonderland comme ça ! Par contre le fait que tu ais été des leur c'est pas génial ... J'espère que tu vas pas retourner ta veste d'ici là sinon je pense que tu vas avoir de sérieux problèmes ...

Kaneko Isami

PC : 0

avatar
Queen of Heart
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t21-kaneko-isami-rp-et-r
Jeu 15 Fév - 20:02
Tiens mais que vois-je là ? Une traînée ? J'aurais espérée que tu sois crevée par un Hybrid mais je me ferais une joie de te saigner de mes propres mains comme la truie que tu es ... Alors écoute moi bien salope, Shintaro est à moi à présent, ne t'avise plus de ne serait-ce penser être avec lui, c'est trop tard, il est à moi. Va te faire foutre bien cordialement par le maître du cirque, vous faites la paire au moins. Mais crois-moi que si tu as le malheur de me revoir, tu ne vivras plus assez longtemps pour partir en courant ...

Nomura Kazuo

PC : 4

avatar
Master
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t34-nomura-kazuo-obey-me
Jeu 15 Fév - 20:15
Vous êtes vraiment une blague à vous seul, moi qui croyais que tu ne pourrais pas tombé plus bas que le Wonderland... Il semblerait que je me sois trompé. En tout cas tu t'es mis dans un sacré pétrin poupée Barbie. Après moi je suis pas un expert en amour loin de là mais pour séduire un homme tu ne dois pas rester auprès de lui qu'importe ce que te dis l'autre reine ? Après si c'était un concours de pute fallait le dire j'ai un tas d'homme qui ne demandent qu'à être satisfaits. Tu t'attendais à quoi comme réputation en passant par tous les râteliers ? En tout cas viens pas pleurer comme une chienne à ma porte je t'accorderai même pas un regard...

Okada Hide

PC : 0

avatar
Joker
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t27-okada-hide-les-demon
Jeu 15 Fév - 20:36
Koichi attention je vous surveille... Sache ma chère Ayano que la drogue et autre toxines ou cochonneries de ce genre sont interdites dans mon cirque. En revanche ma belle je suis encore méfiant mais cela dit te laisser au mains des hybrids est immonde et même pour une histoire de coeur on se demande si certains en ont. En tout cas j'espère qu'ici tu trouveras ce dont tu as besoin et que tu ne nous trahira pas alors que nous t'avons accueillir comme si tu étais des nôtres. Crois moi je te mets sous bonne garde... En attendant après tout ce que tu as vêcu je te respecte et tu mérites ta place de reine blanche amplement...

Spectrum

PC : 73

avatar
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t5-modele-de-feuille-de-
Jeu 15 Fév - 20:52


         Fiche de relations - Fiche de survie - Bottins - Armes & Objets

Salut ma belle et bienvenue à toi par ici ! Je vois que tu ne fais pas l’unanimité mais ne t’en fais pas toi et ton prince serait bientôt à tes côtés ! En tout cas pour la vie qu’elle a eus je suppose qu’elle s’en sort plutôt bien … Normal qu’elle soit obligé de se droguer la pauvre … Elle n’a pas eus une enfance facile alors être embarquée par Battle Royal et en plus vivre tout ça au Wonderland … Espérons que tu auras plus de chance au cirque !

Bravo à toi tu es validé ! Bienvenue dans ce monde onirique appeler Hell. Tu es mort et tu vas devoir réparer ton erreur si tu veux un jour espérer partir de cet enfer. Tu as à ta disposition toutes les informations disponibles dans la partie « in the dark », on suggère que vu que tu es un bon membre tu as déjà lu la partie dédié au règlement et au contexte mais au cas où va y avant qu'on te grille ! Il ne te reste plus qu'à aller te recenser aux bottins, tirer ton dès pour connaître les objets qui seront en ta possession, poster tes fiches de liens et survie et enfin commencer à RP ! N'oublie pas de tenir ton profil à jour sinon on mords ! Et une dernière chose surtout amuse-toi bien sur le forum parmi nous !

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: