AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

MORI Ryosuke - Destination darkness ...
 :: Dead zone :: Jugement dernier :: Le cirque

Mori Ryosuke

PC : 2

avatar
Voodoo Doll
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t30-mori-ryosuke-friends
Lun 20 Nov - 19:07


IDENTITÉ



Nom & Prénom
MORI Ryosuke

Date de naissance
23 ans ;
04/04/1971 – 06/02/1994

Nationalité
Japonaise

Sexualité
Homosexuel

Pseudonyme
Voodoo Doll

Rôle/Faction
Avaleur de sabre au cirque (Fakir)

Un péché
Envie & Paresse

Une Phobie
Astraphobie ; Peur de la lumière et des bruits sourds tel que le tonnerre.

Une erreur
Son attachement trop excessif envers son frère et sa possessivité sans limite. Son désespoir trop grand et son laissé aller qui le plonge toujours plus dans la dépression.






Apparences & cauchemar du personnage


• Taille : 1m57
• Poids : 41kg
• Yeux : Violet sombre (lentilles)
• Cheveux : Noir
• Signes distinctifs : Il porte toujours un bandeau sur l’œil et une corde rouge autour du cou qu’il a gardé de son suicide ainsi que sa poupée dont il ne se sépare jamais.

• Cauchemar : L’obscurité, le seul endroit où je me sens bien, l’ombre est ma seule amie pendant ces nuits où je n’étais pas avec lui … Je ne discernais plus rien entre le vide et le terrestre. Je fais toujours ce même rêve où je tombe toujours dans un gouffre profond, ma chute se poursuit avant que je n’ouvre les yeux. À genoux sur le sol et entouré de cordes rouges, une lumière intense m’éblouie. Mon cœur s’emballe et mes yeux se ferment sous ce flot luminescent qui m’aveugle et je m’aperçois que je ne suis pas seul. Je sens comme une masse sombre de personnes autour de moi, on m’attrape par le bras pour m’asseoir sur une chaise en métal. Je savais ce qui m’attendais, à partir de ce moment je me débats, je cri qu’on me laisse tranquille. Entraver par des lanières les rires autour de moi paraissent si juvéniles, comme des rires d’enfants qui s’aggravent à mesure que la lumière s’intensifie. L’ampoule grille et se met à émettre de la lumière en discontinue comme des flashs violents qui rende mon angoisse plus grande. Soudain un choc électrique me transperce de part en part pendant un instant qui me paraît une éternité … Le premier choc s’estompe mais mes membres sont encore secoués par le choc, j’ai à peine le temps de me remettre qu’un autre choc plus long et plus violent envahit mon corps. J’hurle sous la douleur et cette ampoule clignotante qui émet un bruit de grésillement de plus en plus intense … Le dernier choc fut le pire, au même moment le tonnerre gronda et me frappa de plein fouet. Jamais je ne ressens pire douleur que celle-là et même au réveil, c’est comme si elle était réelle et qu’elle n’avait pas disparu …

Caractère du personnage



• Renfermé : De son côté sombre et de ce que l’on en voit lorsqu'on le rencontre il n’est pas très difficile de voir à quel point Ryosuke reste bien loin des autres. Préférant souvent la solitude il ne se mélange pas vraiment aux autres. Cela lui vient de son côté sans doute timide, il n’ose pas se faire de nouvelles connaissances et sortir de sa zone de confort. En cela il est aussi plutôt méfiant voir même craintif vis-à-vis des inconnus. Si ce n’est pas son frère qui le tire vers l’avant ce n’est certainement pas lui qui va aller voir les personnes qu’il ne connaît pas. Sans être violent ou exécrable avec les inconnus qui l’aborde, il gardera ses distances et ne parleras pas beaucoup voir même pas du tout. Il a peur de ce qu’il ne connaît pas et ne supporte pas être le centre d’attention.  

• Dépressif : Ce n’est pas qu’une impression et les gens qui le rencontre ne se font pas de films lorsqu’ils l’imaginent facilement avec une corde autour du cou. Il ne sourit que très rarement, voir même jamais, peu de gens l’ont vu rire ou sourire, à part son frère il est peu probable qu’une personne le connaisse avec la joie de vivre. Une aura sombre émane de lui et c’est comme si on imaginait un petit nuage gris au-dessus de sa tête déversant la pluie qui s’abat sur lui. Lui qui a tendance à rester dans son coin avec sa fidèle poupée dans les bras, cela renforce cette impression de tristesse. C’est d’ailleurs l’émotion la plus fréquente qui se lit sur son visage. Ryosuke ne se met quasiment jamais en colère, il est plus du genre à se morfondre. Il lui arrive de penser à de sombres idées morbides, le suicide ne lui fait pas peur et c’est ainsi que s’est d’ailleurs fini sa vie. D’autant plus que les blessures qu’on peut lui infliger ou ce qu’il se fait subir à lui-même est dans la normalité pour lui émanant de ce trait de caractère. Ce dernier est aussi celui qui a renforcé son laisser aller, perdre espoir et qui a laissé son défaitisme prendre le dessus. Il ne réussira jamais rien et il ne voit pas les choses autrement, quand une chose est perdue il préfère se dire qu’il est trop tard …

• Possessif : Bien qu’il le cache il ne supporte pas qu’on touche à ce qui lui appartiens. Il garde jalousement tous les objets qui lui sont chers et même les personnes. Il ne supporte pas l’idée que quelqu’un d’autre puisse avoir ce qu’il possède et il le fait bien remarquer en ne laissant pas la moindre personne lui prendre le peu qu’il a. Cette poupée qu’il a depuis son arrivée à l’orphelinat en est le parfait exemple. Il la garde avec lui depuis et même dans la mort il ne s’en séparera jamais malgré son âge. Elle lui appartient et ses vertus apaisantes ne pourront profiter qu’à Ryosuke. Combien de fois il s’est montré menaçant en s’accrochant à cette poupée lorsqu’un autre enfant voulait lui emprunter ? Ou lorsqu’un adulte voulait la lui laver ? Il ne laissait personne prendre son bien même pas son frère au départ. Il est aujourd’hui la seule personne à laquelle il confierait sa poupée. Parlons aussi de son frère, il est la seule personne au monde avec lequel il est possessif. Il ne laisse personne l’approcher de trop près ou prendre son temps avec lui s’il n’est pas là. Il ne supporte pas l’idée d’être séparé de son frère ne serait-ce qu’une seconde, leur séparation à la fin de l’adolescence a été le coup de poignard pour lequel il a mit fin à ses jours. La jalousie prend souvent le dessus lorsqu’il voit qu’une personne est aussi proche de son frère, et quand il s’agit de sentiment fort alors là Ryosuke sort les dents … Son frère est à lui un point c’est tout.

• Discret : Bien que reclus dans son coin, Ryosuke sait se faire parfaitement discret. Silencieux par nature il ne parle que pour répondre à des questions. Il n’en dit pas beaucoup et même pour s’exprimer n’ouvre pratiquement jamais la bouche. Plus il peut passer inaperçu mieux c’est. C’est à peine si les gens remarquent sa présence quand il passe dans une pièce. Il fait tellement en sorte de faire le moins de bruit possible et que personne ne fasse attention à lui qu’il sait être comme une ombre de passage. Lorsqu’il est dans une pièce avec plusieurs personnes il est rare de le voir bouger beaucoup ou discuter, il sait se faire invisible quand il le souhaite et c’est d’ailleurs comme ça qu’il se sent le mieux.

• Rêveur : Souvent dans sa bulle, il a une imagination débordante. Il lui arrive de s’inventer des histoires dans sa tête lorsqu’il est seul. Jouant souvent avec sa poupée il a gardé cette imagination sans limite et rêve de jours meilleurs, des cieux sans nuage ou d’une forêt sans ombre. Il lui arrive de se dire que peut-être un jour cela dépassera ses espérances et que ses rêves deviennent réalité mais il a une certaine joie à garder cela dans la partie de l’impossible. En effet un rêve n’en serait pas un si on le réalisait pas vrai ? Il n’est pas rare de l’interrompre dans ses pensées, bien souvent ailleurs, il est facilement distrait lorsqu’il commence à s’imaginer des choses. Il a d’ailleurs un journal intime où il écrit ses journées mais pas celles qu’il a vécus, celles qu’il rêverait de vivre. Comme s’il transformait sa vie en récit de fiction. Il écrit beaucoup de fictions d’ailleurs et a appris à dessiner pour s’inventer un monde dans lequel vivre. C’est de là que lui vient son talent artistique.

• Créatif : Allié à ce côté de grand rêveur, son imagination lui donne un côté créatif qu’il explore dans ses écrits ou ses dessins. Il n’a jamais laissé les limites l’arrêter dans son inspiration, il n’en manque d’ailleurs jamais. Même s’il puise son imagination dans son côté sombre, ses œuvres donnent parfois plus envie de se tirer une balle que de s’émerveiller mais c’est ce qui fait de lui un artiste à part entière. Beaucoup se sont inquiétés en voyant les dessins qu’il faisait même étant petits et les psychologues parlaient d’une réaction normale chez un enfant abandonné par ses parents. Mais en réalité la vie entière de Ryosuke s’est écrite à l’ombre de l’encre noir, dans les méandres de son désespoir. Il tire sa créativité de la souffrance qu’il emmagasine en lui et dans laquelle il semble se complaire.

• Curieux : Même s’il y va plutôt à reculons, de toute sa vie et même encore aujourd’hui, Ryosuke a toujours été quelqu’un d’extrêmement curieux. Il s’intéresse à ce qui l’intrigue et cherche un sens à ce qu’il ne connaît pas. Rien n’empêche que l’inconnu l’effraie mais d’un autre côté il aime à découvrir de nouvelles choses en les comprenant, c’est ce qui l’aide à avancer. Le ténébreux à beaucoup apprit au côté de son frère qu’il associe à peu près à tout et notamment à la connaissance. Son aîné lui a montré beaucoup et lui a expliqué de nombreuses choses dont il n’arrivait pas à trouver le sens. Il semblerait que le plus jeune soit bien curieux de tout ce qui touche de près ou de loin à son frère surtout.

• Sensible : Impossible pour lui de cacher ses émotions, même si celles qui ressortent le plus fréquemment reste la tristesse et la mélancolie. Artiste dans l’âme, il est facilement touché par ce qui l’entoure et tout ce qui peut faire resurgir des émotions du passé peut facilement le faire craquer. Il lui arrive de ne pas pouvoir retenir ses larmes quand on lui parle d’un sujet qui l’affecte ou d’être triste lorsqu’il voit un animal blessé. Il est facilement manipulable par cela lui donnant un côté naïf qui pourrait être dangereux pour lui. On peut très vite porter atteinte à ses émotions mis à part la joie qui est très compliqué à déclencher chez lui.

• Calme : À le voir ainsi si calme, les gens le trouve souvent apaisant. Il ne gesticule jamais, reste parfaitement immobile dans son coin, ne parle que très rarement, à se demander s’il est muet par moment … Serein quand il est dans son petit monde et avec son aîné, il rend l’atmosphère plus détendu. Même avec toute cette noirceur, son visage apaisé à un aspect angélique, on pourrait presque penser qu’il a l’air tout à fait reposé et à l’aise même quand ce n’est pas le cas. Il n’est pas très démonstratif et plutôt lent ce qui renforce cette impression de calme.
Histoire du personnage


C’est dans une campagne Japonaise plutôt pauvre en avril soixante et onze que les cris de douleur d’une femme se firent entendre. Bien loin des villes et des campagnes, à la lisière de la forêt, c’est dans une ferme que les premiers cris d’un enfant se firent entendre. Les pleures de l’enfant avaient duré des heures, il n’avait cessé qu’une fois la nuit tombée comme si cette dernière avait un effet apaisant sur l’enfant. Un bébé sans nom, sans identité, un enfant que sa mère devait abandonner … Son père était partie il y a peu et elle se retrouvait seule à dix-huit ans avec un deuxième enfant sur les bras ? Le deuxième dormait d’ailleurs paisiblement dans ce berceau de paille aménagé du mieux possible pour leur confort. Bien que ce soit loin d’être un grand luxe, c’est tout ce que la jeune femme avait pour eux … Ayant accouché seule pour la deuxième fois, élevée à la dure dans cette ferme où ses progénitures n’auraient pas de quoi passer le prochain hiver … Elle avait choisi de ne pas leur donner de nom, comme s’ils n’existaient pas … Aucune éducation elle s’était juste chargée de cacher le premier pendant trois ans et elle ne pouvait renouveler cela avec le deuxième, même si elle les aimait les garder serait un bien trop gros risque … Le lendemain de son accouchement, la femme enveloppa le plus jeune dans une couverture en laine confectionné à l’aide de la laine de ses moutons et couvrit le deuxième qui la suivit au beau milieu des bois. Il était tôt dans la soirée, elle voulait faire la route de nuit pour que personne au village ne se rende compte de sa disparition … Le déshonneur serait sur elle si sa famille apprenait qu’elle avait eu deux enfants si jeunes et que le père n’était pas son mari, un simple amant qu’elle ne reverrait sans doute plus jamais …

Rien que l’idée de devoir laisser ses enfants lui déchirait le cœur. Elle avait regardé ses deux précieux bébés tout le long du voyage cette nuit-là. Durant tout le trajet c’est avec les larmes aux yeux qu’elle les avait admirés pour la dernière fois. Cet enfant au creux de ses bras et celui qu’elle tenait par la main qui avait à peine apprit à marcher … Sa destination final fut l’orphelinat dans la ville la plus proche, elle ne voulait pas les laisser au beau milieu de la forêt où ils mourraient sans doute de faim ou dévorer par une créature qui y vivait … Il leur fallait un avenir seul et l’orphelinat était le seul endroit où il y avait de l’espoir pour ces gamins … Une fois devant les grandes portes en bois de l’édifice la jeune femme posa le bébé sur les marches et embrassa ses enfants pour la dernière fois. Elle laissa une lettre qu’elle tendit au plus grand en lui demandant de rester fort et de toujours veiller sur son frère. Elle fit retentir la sonnette avant de s’enfuir en courant ronger par la tristesse … Le plus jeune n’eut jamais les souvenirs de sa mère et ne se rappelait certainement plus de cette image déchirante d’une mère qui abandonne ses enfants … Le bébé pleurait drapé de sa couverture de laine quand l’une des nurses de l’orphelinat les trouva. Deux jeunes garçons seuls au beau milieu du froid. Ils en recevaient tous les jours des enfants au pas de leur porte ou sur les marches de l’orphelinat, comment blâmer des parents sans moyens pour les élevés d’avoir voulus leur donner une vie meilleure ?

C’est donc dans cet orphelinat que grandirent les deux frères reconnus en tant que tel. La lettre expliquait que les deux enfants n’avaient aucune identité ne spécifiant que leur date de naissance. L’endroit où ils étaient nés avait été tenus secret, seul leur lien fraternel avait été énoncé. C’est donc la direction de l’établissement qui donna un nom aux enfants, le plus jeune hérita du nom de Ryosuke quant au plus grand ils le nommèrent Tadashi. Quant à leur nom de famille rien n’était spécifié dans la lettre, la seule information que l’orphelinat retint fut qu’ils sont nés dans une ferme à l’orée de la forêt. Alors les nourrices décidèrent de leur donner le nom de famille Mori. Lorsque le plus jeune atteint l’âge de cinq ans, les nurses voyaient déjà qu’il était sombre, triste et renfermé. Toujours dans son coin alors que son frère aîné s’était fait quelques amis. Pour pallier à cette solitude constante elles lui firent cadeau d’une poupée aux cheveux sombres comme les siens. Un beau cadeau duquel l’enfant ne se sépare plus. Si au début il la laissait de côté en la jaugeant du regard il avait fini par la garder avec lui. Elle lui tenait compagnie pendant ses moments de solitudes. Il lui arrivait de dessiner et depuis qu’il apprit les kanji il se mit également à l’écriture. Au départ lui et son frère ne traînaient pas trop ensemble. Ryosuke préférait rester seul avec sa poupée et ses dessins plutôt que d’aller vers les autres. Mais au fil du temps il s’attacha à Tadashi prenant à cœur cette relation de frère. A défaut de ne pas avoir de mère, il savait que Tadashi était la seule chose qui lui restait de ses racines. L’amour d’un frère est tout aussi grand que celui d’une mère et peut parfois le remplacer. Au départ il venait s’asseoir près de lui lorsqu’il le voyait seul dans la grande salle de jeu puis de plus en plus il réclamait sa présence devenant indispensable depuis qu’il atteint l’âge de neuf ans. Son frère à cette époque en avait douze.

Bien qu’éloignés de trois ans d’écart, cela ne les empêcha pas de passer leur temps ensemble. Il n’était pas rare de voir Tadashi avec son frère accrocher à sa taille toujours sa poupée entre les bras. Il gardait près de lui les deux choses les plus précieuses à son existence. Les seules choses qui comptaient réellement pour lui. Si au départ le plus grand semblait vouloir être un peu tranquille, il s’habitua à la présence de son frère qu’il s’était juré de protégé. Même étant trop jeune pour comprendre les paroles de sa mère quand elle le lui avait demandé, c’est comme s’il avait comprit ce qu’il devait faire … Quand Tadashi n’était pas là ou qu’il voyait ses autres amis, Ryosuke restait enfermé dans sa chambre à dessiner, sa poupée entre ses bras. C’est ainsi qu’il apprit l’art, son talent était inné, il se perfectionna avec le temps et avait déjà un bon coup de crayon à onze ans. C’est à partir de cet âge-là que Tadashi finit par délaisser ses amis pour rester de plus en plus avec son frère qui réclamait sa présence. De toute façon le plus grand ne pouvait plus rester trop loin de lui trop de temps ayant ce besoin de savoir qu’il allait bien. Tous les ans avaient lieu une photo des enfants de l’orphelinat qu’ils postaient sur le site pour attirer de futurs potentiels parents pour ces orphelins qui ne réclamaient qu’une famille … Ryosuke avait horreur de ce moment … Le flash de l’appareil était tellement puissant et le bruit sourd qui en émanait le surprenait tellement que cela lui faisait presque peur … Son frère et les nurses devaient le rassurer à chaque fois mais il fallait généralement le traîner pour l’amener devant l’appareil … C’était le seul moyen pour trouver une famille et cela était un souvenir impérissable de la jeunesse.

Ryosuke a développé pas mal d’angoisse entre les murs de cet orphelinat comme la plupart des autres enfants. Se complaisant dans l’obscurité, il restait toujours à l’intérieur lorsqu’il faisait soleil. Il ne supportait pas les lumières trop forte et les bruits sourds le faisaient pleurer tellement la peur était grande. Malgré le fait que Ryosuke ait toujours été un enfant sage, tout l’inverse de certains turbulents, il était toujours assis dans un coin avec sa poupée quand les autres jouaient et courraient de partout. Il ne s’est révélé agressif que lorsque les enfants cherchaient à lui prendre sa poupée. Même demander gentiment le plus jeune refusait de leur prêter. Il s’est battue avec beaucoup d’entre eux pour cela et s’est montré particulièrement dangereux, les menaçant parfois avec une paire de ciseaux qui traînait dans le coin pour les ateliers découpages … Son frère avait d’abord le même traitement avant que le plus jeune ne lui donne l’autorisation de prendre sa poupée dans les bras. Il était le seul à avoir un tel privilège. Les nurses n’arrivaient jamais à lui emprunter pour la laver et c’était tout un calvaire si elles essayaient. Ne s’en séparant jamais il était difficile de pouvoir la prendre ne serait-ce que pour quelques minutes … Tadashi était le seul à hériter de ce privilège. Bien souvent les nurses les retrouvaient tous deux l’un contre l’autre. Parfois l’orphelinat organisait des soirées cinémas où tous les enfants étaient mis devant un écran projetant des films en noir et blanc. Ryosuke adorait ses moments où il pouvait se blottir contre son frère en regardant le film dans le noir, sa poupée dans les bras. C’était ses soirées préférées et ils y avaient droit une fois par semaine. Le moment qu’attendait sans doute le plus le ténébreux.

Quand Ryosuke eu seulement treize ans, le jeune enfant commençait à développer une forme de dépression. Cela lui prenait souvent de dessiner des choses morbides, écrire des récits racontant mille et une façons différentes de mourir. Le psychologue de l’orphelinat avait essayé d’en savoir un peu plus sans succès. Cet enfant ne parlait pratiquement pas voir restait muet à ses questions. Il ne partageait rien et gardait pour lui le moindre de ses secrets. Il n’y avait qu’à son frère qu’il osait se confier et disait la vérité. Un soir d’automne le jeune garçon avait essayé de s’ouvrir la peau avec des ciseaux qu’il avait volé et son aîné l’avait pris sur le fait … La première réaction du plus jeune avait été de cacher les ciseaux derrière son dos de son bras blessé. Quelques entailles légères, il n’y avait pas de quoi s’inquiéter pour l’instant mais qui valait tout de même une attention mesurée … C’était bien la première fois que Tadashi se montrait si strict envers lui. Sortant la paire de ciseaux de derrière son dos et montrant les marques qu’il s’était infligé d’un air coupable il avait eu le droit à la claque de sa vie et une bonne engueulade par la suite … Il se souvient avoir pleurer un moment après cela avant de quémander un câlin à son frère en lui sautant à la taille pour le prendre contre lui s’excusant de ce qu’il avait fait. Ils restèrent toute la nuit l’un dans les bras de l’autre …

Mais la nuit qui le marquera sans doute à jamais fut cette nuit de tempête. Âgé de seulement quinze ans, un orage violant balayait le ciel, émettant une lumière tellement forte qu’elle éclairait tout l’orphelinat. Les bruits sourds émis par l’orage tétanisaient complètement le plus jeune qui même en se cachant sous ses couvertures n’arrivait pas à se calmer. Il pleurait, criait et aucune nurse n’arrivait à le faire sortir de sous les couettes. La peur était telle qu’il aurait voulu qu’on le tue plutôt que de continuer d’endurer plus … Même sa poupée n’arrivait pas à l’apaiser … Il ne restait que la solution de son frère, âgé de dix-huit ans à cet époque. C’est lui qui était entré dans la chambre ce soir-là et qui avait demandé aux nourrices de les laisser seuls le temps qu’il calme son frère. Les éclairs éclataient leur colère dans le ciel tandis que la boule sous les couettes tremblait et continuait de sangloter d’effroi … Il fallut un moment pour Tadashi pour faire sortir son frère de sous les couettes, Ryosuke avait tout de suite trouvé refuge entre les bras puissants et protecteur de son aîné enfouissant la tête dans son cou pour trouver du réconfort. Tadashi avait d’ailleurs trouvé une idée ingénieuse pour apaiser son cadet, se glissant à son tour sous les couvertures il les enfouit tous deux sous cet amas de tissu et le resserra contre lui sentant son petit corps tremblant tout contre lui. Mais c’est depuis cette nuit que leur relation évolua bien plus qu’ils ne l’auraient souhaité … En effet cela avait simplement commencer par de simples caresses dans les cheveux qui s’égarèrent un peu plus à chaque fois … Quelques effleurements, ils ne faisaient rien de mal et pour le plus jeune tout cela ne semblait pas si anormal que cela mais en ce qui concerne le plus grand c’était une toute autre histoire … Il savait que ce qu’il faisait était mal, céder à ses pulsions depuis qu’il avait vu son frère grandir et se transformer peu à peu en homme mature. L’aimer comme il l’aimait était interdit, cela allait bien plus loin que le simple amour fraternel et malheureusement cette nuit malgré sa faute il n’avait pas pu s’empêcher d’aller plus loin bien encourager par le plus jeune qui semblait apprécié le traitement. Un âge où les hormones semblent s’éveiller et où les premiers attouchements sont les meilleurs.

Tadashi avait réellement essayé de cesser cette erreur qu’ils étaient en train de commettre. L’amour entre frères devait rester fraternel et non aller plus loin … Mais avant même qu’ils ne puissent s’en rendre compte il était déjà trop tard. Le plus âgé avait réussi à détourner l’attention de son jeune frère de ses craintes mais en passant par un procédé qu’il allait longtemps regretter … Si au début il ne s’agissait que de simples préliminaires, ces derniers dévièrent de manière bien trop dangereuse … En effet cette nuit-là les deux frères commirent l’acte incestueux irréparable et c’est cette nuit qu’ils perdirent tous deux ce qui les reliait à l’enfance. Ryosuke avait perdu sa virginité qu’il ne regrette toujours pas d’avoir offert à son frère tandis que ce dernier avait fait sa première fois avec son cadet. La douleur n’avait pas été un obstacle puisque même malgré ça le plus jeune en avait ensuite redemander. Tadashi se disait qu’il allait devoir vivre avec la honte d’avoir couché avec son frère, de l’avoir souillé mais Ryosuke voyait ça bien différemment. Il n’avait pas honte d’être amoureux de son frère. Chose qu’il revendiquait souvent à ceux qui l’approchaient un peu trop en disant qu’il était à lui et que tous deux étaient ensemble. Il ne laissait personne approcher Tadashi, encore plus qu’avant. Pourtant le plus grand lui avait demandé de garder le secret sur cette nuit, d’oublier tout cela et que ça ne se reproduirait plus jamais … Il se souvient avoir tellement pleuré que son aîné n’avait pas pu résister.

Depuis il leur est arrivé de recommencer bien souvent mais c’est toujours le plus jeune qui réclamait tandis que son aîné faisait tout pour ne pas donner raison à son frère que ce qu’ils faisaient était bien … Il n’arrivait pas à en convaincre son frère et finissait toujours par craqué. Il y avait pourtant eu plusieurs fois dans leur enfance ou leurs jeux dépassaient de loin l’innocence des petits jeux d’enfants mais qui n’avait pas autant dérapé que cette nuit-là. Des petits jeux qu’ils reprirent lorsque Ryosuke atteint l’âge de seize ans. Quelque fois c’est Tadashi qui s’autorisait à lancer en premier le jeu et à tenter son frère qui répondait toujours au positif. Leur relation fusionnelle continua ainsi au fil des années jusqu’à ce qu’une famille vint à l’orphelinat. Cela faisait un moment que deux parents voulaient adopter le plus jeune. Ils ne voulaient qu’un enfant et malgré le conseil des nurses de ne pas les séparer, ce couple n’avait pas pris en compte leurs avertissement et adoptèrent le plus jeune quand ce dernier eut à peine dix-sept ans … Un choc si fort pour le plus jeune contraint de se séparer de son frère qu’il n’avait pas hésité à être violent pour ne pas qu’on les sépare tous les deux … Les deux frères se débattirent de toutes leur force gardant leur main l’une dans l’autre avant que le plus jeune ne fut mis dans cette voiture pour l’amener chez sa nouvelle famille … La vie de Ryosuke était devenue bien plus monotone encore, bien plus sombre sans son aîné. Il ne parlait jamais à ses parents adoptifs qui pourtant lui offraient tout, il ne se séparait toujours pas de sa poupée et repensait aux moments avec son frère. Il a tenté plus d’une fugue depuis mais qui ne fonctionna jamais … Toujours retrouver par la police ou arrêter par ses parents avant qu’il ne puisse partir … Les nuits d’orages étaient un véritable cauchemar pour le plus jeune qui en devint très vite traumatisé réclamant la présence de son frère auprès de lui bien souvent … L’envie de mettre fin à ses jours était bien plus forte. C’est à vingt ans qu’il fit sa première tentative qui échoua et le conduisit directement à l’hôpital … Il ne savait pas ce qu’était devenu son frère et ne cessait de penser à lui … Jamais il ne pourrait oublier tous ces moments passés à ses côtés, ces moments magiques au creux de ses bras et quand ils s’endormaient l’un contre l’autre … Il se rendit à l’orphelinat les jours qui suivirent sa sortie de l’hôpital mais les nurses lui annoncèrent que Tadashi avait dût quitter l’orphelinat à peine après son adoption. L’âge limite étant de vingt ans, son frère avait dût vivre seul et par ses propres moyens …

Pour Ryosuke tout était perdu, il avait essayé de le retrouver mais en vain … Il finit par se décourager et se laisser tomber dans le désespoir toujours plus … S’enfermant dans sa chambre et n’en sortant que très rarement ses parents adoptifs étaient désemparés ne sachant plus quoi faire de cet enfant … L’année de ses vingt-trois ans, deux mois avant son anniversaire, la famille reçut une lettre de la part de l’orphelinat annonçant la mort de son frère … Rien n’était spécifié ni même la façon dont il était mort … Un tel choc que ne supporta pas le plus jeune … Connaissant ses tendances ses parents adoptifs avaient pourtant été le plus prudent possible pour le préserver et le faire aller de l’avant … Malheureusement le plus jeune attendit un jour où ses parents travaillaient pour accrocher une corde au lustre du salon. Les mains tremblantes de ce qu’il allait faire, il avait approché une chaise et l’avait escaladé. Il prit la corde rouge entre ses doigts les larmes aux yeux sa poupée toujours dans les bras … Enfilant la corde autour de son cou il s’assura que le nœud soit comme il faut pour que la mort soit rapide et sans douleur … Il ne pouvait plus rester sur cette terre sans son frère. Si avant il avait un peu d’espoir de le revoir un jour cette fois c’était peine perdu … La seule manière de le retrouver était de le retrouver dans la mort où ils seraient à jamais liés … Il resserra la corde autour de son cou et regarda le sol en enlaçant sa poupée avant le dernier saut … Tout se passa si vite … Il vit son pied aller vers l’avant et ressentit le choc douloureux qui broya son cou avant que le néant ne lui tende les bras …

Ryosuke marchait désormais dans le noir tel qui l’avait toujours voulu mais il n’y avait pas la moindre trace de Tadashi … Il l’avait appelé longuement dans ce tunnel sans fin … Plusieurs choses l’avaient attaqués sans qu’il sache où il se trouvait. Bien sûr qu’il se rappelait qu’il était mort, mais il voyait la mort bien différemment de cela … Pas la moindre trace de son aîné … C’est en sortant du métro qu’il découvrit Hell pour la première fois. Ses yeux remplis de larmes et la peur bien présente le brun avait couru jusqu’à ce chapiteau … Un homme l’avait accueillis les bras ouvert, on se souviendra encore longtemps de son arrivé, un jeune homme perdu cherchant son frère désespérément, une corde rouge autour du cou et une poupée au bras …

Kaneko Isami

PC : 0

avatar
Queen of Heart
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t21-kaneko-isami-rp-et-r
Lun 20 Nov - 19:49
Je vois qu'on a notre première brebis, ton maître du cirque à intérêt à bien veiller sur toi, parce qu'il va t'arriver des bricoles si tu mets les pieds hors du cirque ...

Takahashi Hiroto

PC : 6

avatar
Black Alice
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t24-takahashi-hiroto-run
Lun 20 Nov - 19:50
Tu as mal choisis ton camps mon petit, tu aurais eus une si belle place dans les cards, tu aurais été tellement plus beau en violet ...

Okada Hide

PC : 0

avatar
Joker
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t27-okada-hide-les-demon
Lun 20 Nov - 19:52
Mon petit artiste... Mon premier félicitation fais moi confiance je vais prendre soin de toi et un avertissement à tous les autres pas touche Evil or Very Mad

Bienvenu mon petit poussin et si tu as besoin de quoi que ce soit n'hésite pas à toquer à la porte de ma caravane elle te sera toujours ouverte I love you

Mori Ryosuke

PC : 2

avatar
Voodoo Doll
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t30-mori-ryosuke-friends
Lun 20 Nov - 19:55
Merci pour votre accueil, enfin je crois ...

C'est gentil Hide j'y songerais et je ne pense pas mettre les pieds en dehors du cirque ...
Et j'ai terminé ma fiche !

Spectrum

PC : 73

avatar
PNJ
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-circus.forumactif.com/t5-modele-de-feuille-de-
Lun 20 Nov - 19:59


         Fiche de relations - Fiche de survie - Bottins - Armes & Objets

Si tu veux mon avis il ne vaut mieux pas que tu sortes du cirque x). En tout cas je tenais à te dire que le caractère est parfaitement représentatif du personnage ! Et son histoire ... Mais c'est tellement triste ! Heureusement que son frangin est là, d'ailleurs il y a une chance pour qu'il débarque par ici ? Simple question ~ Non, non je n'apprécie pas du tout les relations incestueuse xD. En tout cas un grand bravo pour cette très belle fiche, j'ai hâte de voir ce qu'il va donner en RP !

Bravo à toi tu es validé ! Bienvenue dans ce monde onirique appeler Hell. Tu es mort et tu vas devoir réparer ton erreur si tu veux un jour espérer partir de cet enfer. Tu as à ta disposition toutes les informations disponibles dans la partie « in the dark », on suggère que vu que tu es un bon membre tu as déjà lu la partie dédié au règlement et au contexte mais au cas où va y avant qu'on te grille ! Il ne te reste plus qu'à aller te recenser aux bottins, tirer ton dès pour connaître les objets qui seront en ta possession, poster tes fiches de liens et survie et enfin commencer à RP ! N'oublie pas de tenir ton profil à jour sinon on mords ! Et une dernière chose surtout amuse-toi bien sur le forum parmi nous !

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: